Frédéric : « Pourquoi courir un marathon ? »

Publié: 19 février 2011 dans Récits

Je suis dans ma période de repos après La Rochelle. La reprise de la course est prévue dimanche ou samedi prochain après 13-14 jours d’arrêt. Pendant ces moments d’innactivité on se pose souvent plein de questions. Après avoir souffert sur le bitume, je me demande donc pourquoi courir un marathon. Autant se poser bien la question car il faut une certaine motivation pour se lancer dans cette aventure certes un peu narcissique mais surtout très masochiste.

Alors pourquoi ?

Je pense que l’on a tous des masses de raisons différentes, voici celles auxquelles je pense.
1-pour se prouver quelque chose à soi-même
dans cette catégorie ajoutez, se sentir jeune, se sentir fort, se sentir vivant, se sentir performant etc.
2-pour prouver aux autres ce que l’on vaut…encore. (cf catégorie 1)
3-pour se motiver à aller s’entraîner, car sans objectif force est de constater que c’est parfois un peu dur de sortir, surtout quand il fait froid et humide et que l’on a un peu fait la fête la veille.
4-pour atteindre une certaine plénitude d’esprit, que seul la longue distance peut apporter (et d’ailleurs ceci surtout pendant les entraînements)
5-pour faire quelque chose de ses week-ends, de sa semaine, de sa vie… (pour certains le sport est une fin en soi, un but)
6-pour avoir un beau coupe-vent ou un beau T-shirt (ne pas faire Berlin dans ce cas :-) )

7-pour la joie et l’émotion à l’arrivée, on a l’impression d’avoir gagné une coupe du monde, d’être aller au bout de soi chercher cette victoire. Ce sentiment de délivrance et de plénitude est indescriptible. Cela le fait surtout les premières fois à mon avis (pas assez d’expérience ici pour conclure)

8-pour parler de quelque chose au boulot !

Je l’ai déjà dit sur ce blog, le marathon n’est pas une course comme une autre. Quand vous venez de boucler le premier semi et que vous vous jetez la tête en avant dans le second, vous comprenez tout ce que le marathon a de spécial. C’est un truc pas vraiment raisonnable que vous imposez à votre corps, et celui-ci saura vous le rappeler pendant quelques semaines ensuite. Ici on peut avoir juste comme objectif de finir, alors que pour des distances plus courtes, le temps de course importe beaucoup plus.

Maintenant demandons nous, pourquoi ne pas courir un marathon.

Dans l’ordre je pense à :
1-cela est trop traumatisant et nous empêche de courir autant que l’on voudrait ensuite, sans compter les risques de blessure pendant l’entraînement
2-L’entraînement est trop lourd et implique notre vie familiale et notre hygiène de vie en profondeur.
3-pendant de long mois on ne court que pour cet objectif, on risque donc d’oublier l’essentiel, le plaisir de courir et on risque aussi une grande déception si notre course n’est pas à la hauteur de nos attentes.
4- à part quelques beaux spots, courir en ville, sur le bitume, 42km195 quel intérêt ? Surtout pour qui peut sortir en nature tous les week-end.

On le voit, finalement quand on aime vraiment la course à pied, quand on commence à vivre un truc spécial presque à chaque sortie, quand on rêve du vent dans nos cheveux la nuit, quand courir devient juste une belle envie qui nous stimule le cortex, on ne court pas le marathon. Cela peut paraître paradoxal, mais en ce moment je me demande effectivement si je n’aime pas trop la course à pied pour m’astreindre un jour de plus à faire 42km de bitume.
Mais il y a une chose que j’ai oublié dans cette analyse post-marathon de la Rochelle, ce sont les coureurs. Les rencontres que l’on fait dans ces courses sont passionnantes. Les amis qui vous reçoivent la veille de la course. Les voyages au bout du monde que l’on fait pour juste 3-5h de bonheur de coureur. L’ambiance marathon est un truc inoubliable, quelque chose de très fort, qui fait peut-être pencher la balance en faveur de cette distance mythique. Alors un jour peut être… Quand j’aurai oublié la douleur, les sorties dans le froid, les bobos…

Retrouvez les récits de Frédéric sur http://marathonblog.blog.lemonde.fr/
Publicités
commentaires
  1. Demain matin je vais faire mon 5ième marathon. Tu aurais pu ajouter dans la liste : « Pourquoi le marathon, parce que j’aime courir ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s