La dernière semaine de Cécile (avant marathon)

Publié: 4 avril 2011 dans Récits

À quelques jours du départ, je prends la plume (enfin… le clavier !) pour vous raconter ma préparation pour le marathon de Paris.

Je décide de la commencer le 1er Janvier : couchée à 7 h du matin, levée à midi. Pendant le petit dej avec mon mari, je le motive pour m’accompagner sur 10 km. Il râle. Je le menace ! Il finit par accepter. Je crois que j’ai dû avoir de très bons arguments…

Toute ma prépa du mois de janvier a été basée sur le semi de Marrakech prévu à la fin du mois. J ‘augmente au fil des semaines le kilométrage et travaille beaucoup en seuil. Il fait tres froid le matin à 6 h et c est pas facile de gérer une séance avec les cuisses gelées et un super-timing pour arriver à temps pour amener les enfants à l’école.

Départ pour Marrakech : Je prends l’avion avec ma petite famille, ma soeur, son mari et Hodha. On y rencontre des amis du NAC. J’ai une peur bleue de l’avion et pendant tout le vol je mange ! D’ailleurs, pendant tout le séjour je me gave à en etre malade. Bingo ! veille de course, je suis malade comme un chien. Je dis aux filles que je ne courrais pas. « Scandale » dans le Riad ; Ok j’y vais !

Je cours mon semi en 1 h 57’ 11”. Record battu de plus de 23 minutes. Faut dire que le 1er que j’ai couru, je l’avais fait en touriste.

De retour sur Paris, je décide de ne pas courir, et pourtant je suis inscrite aux 10 km de Vincennes avec toute l ‘équipe du NRCP, qui a lieu une semaine plus tard. Pas vraiment d’objectif, je décide de les faire au feeling. 50’ 46”. J’en ai bavé. Mais trop fière, j ‘ai gagné 6 minutes sur le dernier couru.

Maintenant l’objectif est le semi de Paris mais le principal étant le marathon, je continue donc d’allonger mes « sorties longues ». Elles se passent le samedi matin avec ma soeur, Hodha, Francesca, Stéphane, Seb alias Charlie (notre meneur d ‘allure et body guard). Toutes les veilles de SL, c’est pasta party chez ma soeur, on décide préalablement de se coucher tot mais… pipo !

Semi de Paris : objectif, finir entière ! Hé oui, parce qu’à force d’entrainement, mes genoux me lachent et une méchante périostite sur le tibia se révèle. Je commence la course clopin clopan, j’ai mal. Mince ! pas de chance ! Je fais quoi la ? Ben ma fille tu gazes, car plus vite tu finis, et moins tu souffres ! Les douleurs disparaissent au 6e km, je continue sur la meme cadence. 1 h 55’ 11”. Record ! J’aurais pu faire mieux si un ami qui était venu m’encourager ne s’était pas perdu sur le parcours : J’ai dû passer 10 bons km au téléphone. « T’es ou ? »

« là ! » 2 minutes plus tard « t’es habillé comment ? » etc etc.

Le mois de Mars est tres difficile : froid, vie professionnelle éprouvante, visite chez le docteur qui ne trouve aucune solution à mon problème. Il décide de me gaver d’anti-inflammatoire et me demande de ne courir que tous les 6 jours pendant 3 semaines. Ce que je fis, à mon grand désespoir… Mais ça a payé ! presque plus mal… Les sortie longue s’enchainent avec mes acolytes, on en bave, mais on aime ça !

Il y a toujours un petit réconfort apres l’effort… Merci Seb pour tes merveilleux cannelés. Oui, parce que régime alimentaire, moi je ne connais pas ! sauf quand il a fallu que je perde 20 kg après la naissance de mon fils et 25, après celle de ma fille. Je suis gourmande, j’aime la vie et les bonnes choses, je ne me prive que rarement.

Samedi 2 avril (bonne fete sandrine ! et joyeux anniversaire Stéphane !) 9 h 30 RDV place de Varsovie pour une reconnaissance des 13,2 derniers km du marathon. Toute l’équipe « Pink Power » est là. Pas de douleurs, je me sent bien… On a la visite surprise d’un ami blessé : merci d’etre venu. C est de bon augure pour le 10 avril.

On décide ensuite d ‘aller acheter notre super-tenue à la boutique Nike : ce sera du ROSE ! Et oui, rose, parce que notre SAS de départ est rose, objectif 4 h 30.

Mais l’objectif réel est de finir sans trop de bobos et de souffrance, savourer chaque seconde.

Dernière petite sortie mardi de 45 minutes et les jeux seront faits !

Je voulais remercier (avant le départ) tous mes amis du Nike Running Club Paris pour leur soutien, leur réconfort et leur motivation à mon égard, mon mari (qui était un peu obligé) de garder les enfants pendant mes sorties, et tout particulièrement ma sœur Sandrine, qui est une femme exceptionnelle, je salue sa force de caractère et de courage, et ma petite Biche Hodha, qui s est battue comme une lionne pour revenir de blessure. Merci les filles, je n’oublierais jamais toutes ces soirées « pyjama » en veille de sorties longues et les fous rires qu’on a pu avoir.

Pour tous ceux qui croient en moi, je ferais de mon mieux et je ne lâcherais rien.

Publicités
commentaires
  1. giao dit :

    Moi je crois en toi et je te fais confiance pour ne rien lâcher et pour passer la ligne d’arrivée avec panache !

  2. cecile dit :

    tu as decidé de me faire pleurer un dimanche matin :))
    il est très beau ton texte !
    je suis tres tres tres tres heureuse d ‘avoir partagé ces magnifiques moments avec toi , sache que je suis fiere de toi et que je sais que tu vas cartonner ! (je t en supplie mange durant la course !!!)
    prends beaucoup de plaisir , rappelle toi bien que tu ne revivras jamais un premier marathon et que très peu de femmes se lancent dans cette magnifique aventure .
    on a su concilier travail , vie de famille (on a fait au mieux:))et prépa …pas des moindres 14 semaines , 600 bornes …tout cela pour franchir la ligne le 10 , tout cela pour se depasser , pour se prouver peut être quelque chose ??TOUT CELA POUR QUE TOUT CEUX QU ON AIME SOIENT FIER DE NOUS .
    Cette course je la ferais pour toi pour maman , papa qui vont faire le deplacement , pour Nico , pour tous mes amis blesses et toujours la pour nous ‘encourager , pour mes loulous , pour mes ami(e)s pour mon coach , pour tout ceux que j ‘aime et qui ont compris notre challenge ! et aussi pour moi car on est des warriorsssssssssssssss alors gooooooooo les filles .

  3. SANDRINE dit :

    C EST QUOI CE BINZZZ C EST MOI QUI A ECRIT EN HAUT …
    SANDRINE

  4. laure dit :

    Bravo Cécile, bravo Sandrine, faites-vous plaisir ! Vous allez y arriver, en plus on aura le soleil ! Ca vous connaît !

  5. Anonyme dit :

    @Sandrine : c’est parce qu’avec Cécile vous êtes des soeurs fusionnelles 🙂

  6. Bonne chance Cécile et fais toi plaisir lors de ce marathon.

  7. Bastoune dit :

    Bravo, tu n’arrêtes pas de battre tes records.
    On attend toujours les photos de vos soirées pyjamas :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s