Ça passe ou ça casse pour Folly

Publié: 9 avril 2011 dans Récits

Nous y voilà, il est 22 h et demain matin à 8h45 c’est le départ du marathon de Paris. Depuis le semi marathon de paris  le 6 mars 2011, je n’ai pas pu m’entraîner correctement ; pour info, mon record sur le semi marathon de Paris est de 1h40 min (temps prévu 1h50).

N’ayant pas de plan précis je courais néanmoins 3 à 4 fois par semaine avec une sortie longue de 1h40 à 3h par semaine.

Après le semi,  je suis parti 10 jours en vacances en Syrie et Jordanie. Au retour j’ai repris la course à pied tranquillement : 1h puis 1h20 et une sortie longue de 1h50 min ; tout se passe comme prévu. Le 28 mars je fais une sortie à allure marathon (3h45) : résultat 15km en 1h20min. Le dimanche 3 Avril en courant pour rattraper le train, j’ai senti une douleur aiguë dans le genou droit (douleur qui me fait souffrir même en marchant). Le lendemain, la douleur persiste. Mercredi, rdv chez le médecin ; résultat : 15 jours de repos sans course à pied ; je suis rentré chez moi très énervé et dégoûté dans l’optique de ne pas participer au marathon de Paris ; j’ai décidé de consulter un ostéopathe. Jeudi soir après manipulation, la bonne nouvelle tombe : « vous pouvez courir mais il ne faut pas forcer » repos total jusqu’à dimanche ; là je me réjoui et j’annonce la bonne nouvelle à notre Jean Pierre… Notre mentor de course à pied. J’ai passé en revu mes entraînements et aussi l’une de mes sorties longues au bois de Boulogne avec les filles : Sandrine, Cécile et trois autres nana…une très belle balade qui s’est terminée sous la pluie (presque 30 km de pur bonheur).

Vendredi, je rejoins mes amis du Running Club au marathon expo pour une « rice party » chez l’oncle Ben’s. Mon dossard en main, je rentre me reposer. Le soir, je sens toujours la douleur.

Le samedi toute la journée j’ai tartiné mon genou de voltarène. Mais le soir venu, en essayant de faire 10 min de jogging, la douleur est toujours là. Le grand doute revient. Que dois-je faire…  ? Prendre le départ avec un pass navigo dans ma poche ? ou courir très doucement et aller jusqu’au bout ?

Il est 23h, je vais préparer mes affaires de course et la nuit porte conseil. Dans tout les cas, ce dont je suis certain ce soir, c’est que mon chrono de 3h45 est à oublier pour le marathon de Paris 2011.

La réponse demain…

Publicités
commentaires
  1. giao dit :

    Ca me parait mal embarqué ton histoire mon cher Folly ! J’espère que passé le premier quart d’heure d’échauffement, tu n’auras plus mal et que tu pourras t’élancer sereinement ce matin !
    bon courage à toute amigo

  2. My Daily wink dit :

    Bon courage ! J’espère que tout s’est bien passé…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s