Samedi 8 octobre 2011 se déroulera sur l’île de Kona à Hawaï, la plus mythique des épreuves de triathlon, le championnat du monde Ironman. Les distances sont de 3,8 km de natation, 180 km de cyclisme puis un marathon (42 km) en course à pied. Notre Run, Reporter Pierre-Yves Archambault y participera pour la deuxième fois, il a décroché sa qualification à Francfort cet été et va tenter dans son groupe d’âge de faire briller les couleurs de son club  Aix savoie triathlon. Il va dans un premier temps nous brosser un topo de sa préparation et de son état de forme à 48h de l’épreuve. Après l’épreuve, nous revivrons sa course et partagerons ses grands moments.

Je viens de terminer ma dernière grosse charge de travail avec deux jours de longs entraînements pied, vélo, natation. Contrairement à l’an passé, le mental est bon, j’ai envie de me surpasser, de me faire mal pour ces championnats du monde. Je n’ai pas non plus connu de blessure cette année, c’est une chance de passer entre les gouttes au crépuscule d’une saison aussi longue. J’ai bien récupéré des charges de travail malgré le travail très prenant.

Mon objectif, surtout celui que je m’étais fixé, il y a quasi un an jour pour jour, c’était de retourner à Kona pour faire mieux que les 10h08’16 » de 2010, mais surtout prendre du plaisir. J’avais été extrêmement déçu car j’avais subi la course dès le 5e kilomètre à pied. Je ne veux plus jamais revivre cette souffrance et cette passivité face à la course. Quand on peut maîtriser son chrono, ses sensations, c’est le top!. C’est ce que j’ai connu lors de mes deux championnats d’Europe IronMan et j’aimerais vraiment connaître ça lors du championnat du monde.

Plus concrètement, un chrono en dessous des 10H m’irait tout à fait. Même 9h59’59 » je suis preneur. Je sais très bien que le podium de mon Groupe d’Age est inaccessible, et personne, pas même moi se souviens de ma place exacte de l’an passé. Alors un bon chrono personnel, le plaisir de faire une belle course, de se surpasser, ce seront mes objectifs le 8 octobre. Et revenir à nouveau avec plein de souvenirs en tête à raconter à mes enfants là où s’écrit la légende de ce sport, donner le gout aux membres d’Aix Savoie Triathlon de se lancer dans l’aventure….

Retour sur la précédente participation
L’an passé, je m’étais présenté à Kona un peu la fleur au fusil. Pas dans le sens dilettante, parce que je ne sais pas faire autrement que de donner le maximum à chacune des courses auxquelles je m’aligne, mais plutôt dans le manque de motivation vis-à-vis de l’immensité de l’épreuve. Disons que ma saison avait débuté trop tôt, j’étais nickel début juillet à Francfort, mais passé cet objectif, il n’y avait quasiment plus d’essence dans le moteur, et plus beaucoup d’envie.

Au soir de l’ironman d’Hawaii 2010, mon beau tee shirt de finisher sur le dos, et plein d’amertume en bouche, je n’avais plus qu’une idée en tête: revenir. Une fois passé la ligne d’arrivée, on se rend pleinement compte l’énorme épreuve dont il s’agit, du niveau incroyablement élevé des triathlètes présents. Normal après tout: il faut se qualifier pour avoir le droit d’en prendre le départ.

Les nouvelles résolutions
Cette année, j’ai décidé de modifier mon planning. D’être prêt le jour J de la qualif’ à Francfort, fin juillet, mais avoir bien en tête également que la saison ne se finirait qu’au 8 octobre au soir. Au fond, je suis satisfait de ma saison, elle est montée progressivement en intensité: un podium au CD de Bourg en Bresse, un podium au LD de Troyes, encore un podium au championnat de France LD, une qualification à Francfort…. J’ai relâché un peu la pression et les entraînements en août avant de bien reprendre début Septembre.

Kona, c’est très très dur comme course. Ça commence par la grande lessiveuse à la nage pendant plus d’une heure. Enfin, pour moi, y’en a qui mette beaucoup moins de temps que ça! Ensuite de grandes lignes droites à parcourir par une chaleur étouffante, un vent terrible, des étendues désertes, personne ou plus grand monde à doubler… un grand moment de solitude… Le moment le plus terrible, et celui que je redoute le plus, c’est le marathon. C’est là où j’avais vraiment coincé l’an passé. Les conditions climatiques, la difficulté du parcours, le demi-tour à Energy Lab… tout est réuni pour serrer le moteur.

J’aurai beaucoup d’humilité face à cette longue épreuve cette année. J’ai encore en tête des quantités de gars qui me doublent, des japonais à plus de 16 à l’heure…. Un cauchemar que je ne veux plus revoir.

Je serais le seul savoyard à Hawaii cette année. L’absence de Dany Churlet, qui l’a déjà fait 7 fois, va être marquante. Seul l’aixois d’adoption, mais licencié au club d’Annecy, Damien With sera du voyage. A mon avis, il va nous faire un truc là bas. Sa 8eme place au scratch et 1er amateur à Zurich prouve qu’il est doué pour l’exercice, au moins capable de faire un podium dans son groupe d’âge.

 

La photo de Pierre-Yves est signée Thierry Sourbier grand photographe spécialisé dans le triathlon, dont le portrait sera présenté sur ce blog.

liens connexes

http://aixlesbainstriathlon.free.fr/blog/

http://hawai2011.over-blog.com/

http://ironmanworldchampionship.com/

Publicités
commentaires
  1. Running Guy dit :

    Vous participez à la plus complète, intense et difficile épreuve sportive qui puisse exister en ce monde (c’est mon avis).
    Vous êtes un Dieu vivant et méritez mon respect et mon admiration.
    C’est avec grand plaisir que je suivrais vos performances … et vos récits.
    Tous mes encouragements vous accompagnent !!!

  2. adri dit :

    Bravo pierre yves !
    Un superbe article qui fait réver !
    Une superbe performance pour cet ironman :
    Archambault, Pierre-Yves FRA 01:10:37 04:45:38 03:39:06 – 09:41:15 / 64 / 267

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s