Souffler ses 50 bougies sur le marathon d’Amsterdam

Publié: 25 octobre 2011 dans Récits
Tags:, , , , , , , , , , ,

Un beau dimanche du mois de Mai, nous organisons un pique-nique aux pieds de la tour Eiffel, en l’honneur des 50 ans de notre ami Alain. Cela correspond à son passage en VH2 et pour marquer le coup, nous lui offrons le marathon d’Amsterdam en VIP. Il revient sur sa préparation et son périple marathon.

Après ma participation au marathon des courants de la liberté à Caen, en Juin 2011, j’ai souffert d’une tendinite aux adducteurs gauche, ce qui m’a obligé a une très longue période de repos. Aucun entraînement au mois de Juillet et très peu en Août. J’avais choisi malgré tout de faire ma préparation en suivant un plan de 8 semaines, 4 sortis par semaine, avec comme course en Septembre «Les Chasseurs de temps», semi couru dans le Bois de Vincennes et les 20 km de Paris. Il a été dur de concilier les sorties de course à pied, les séances de kiné et une charge de travail professionnelle très lourde à cette période.

En Septembre, je n’étais pas très optimiste ! Toujours mes douleurs et ce malgré les anti-inflammatoires et le kiné. Je dois prendre sur moi pour aller courir. Heureusement je retrouve quelques fois Jean-Pierre, Guy et Abdel qui préparaient aussi ce rendez-vous. J’ai malgré tout de gros doutes, les chronos n’étant pas à la hauteur de mes espérances. Je n’arrive pas à respecter mon plan, je n’ai quasiment jamais réalisé une séance dans sa totalité.

C’est avec cette condition physique douteuse que je retrouve tous mes amis sur le quai de la gare du Nord ce Vendredi 14 Octobre 2011. Il va être difficile d’exprimer mes sentiments, ils sont tellement attentionnés, mon vocabulaire ne me permet pas de trouver les mots adéquates.  Imaginez-vous, une prise en charge total, rien à penser, juste le plaisir d’un moment entre amis, à visiter et fouler le macadam Néerlandais.

Dimanche 16 Octobre 2011, stade olympique, 9 h 30, le départ de la course sous un soleil radieux, une température idéale pour courir. Près de 10 000 runners s’élancent dans les rues de la capitale Batave, le parcours est roulant, les spectateurs présents mais peu expressifs. Comme à mon habitude, je pars trop vite, mais les kilomètres commencent à défiler sans trop de problème, je ressens tout de même le manque d’entraînement. Il m’aurait fallu au moins 3 semaines de préparation supplémentaire.

La température commence à devenir très agréable, nous courrons en suivant l’Amstel. Je suis surpris, après environs 15 km nous nous retrouvons en pleine campagne. Les kilomètres passent, la fatigue arrive, mais pas de douleurs, je m’hydrate régulièrement, semi passé sans encombre, passage par la zone industrielle d’Amsterdam, très longue ligne droite où je n’ai vu aucune pompom girls contrairement à mes amis.

Au moment où les premiers doutes arrivent, j’entends dans la foule des cris «ALAIN !» en Français dans le texte. Aligné le long du trottoir une belle brochette d’hystérique, je n’ai pas eu le loisir de tous les voir, mais quel plaisir de retrouver une partie de mon fan club, une bonne poussée d’adrénaline et c’est reparti.

Retour dans la ville, les foulées sont de plus en plus dur. À 10 km de l’arrivée, je décide de marcher un peu afin de bien me ravitailler. C’est reparti ! Des piétons, des vélos, de l’eau tout défile devant mes yeux, je ne mémorise pas tout, le soleil est toujours là, je commence à souffrir, pas tant  le physique, juste un ras-le-bol. Je cours depuis combien de temps ? 3 heures, plus, moins, je ne regarde même plus ma montre.

Le long ruban de bitume se déroule sous mes pieds, en perspective un tunnel, et là, sort de la foule en criant, une paire de RAY-BAN prénommée Cécile qui cale sa foulée sur la mienne, elle me parle, me réconforte, petit virage et nous remontons. Le meilleur est à venir, une horde hurlante m’entoure et chante en choeur « joyeux anniversaire » tout en courant à mes cotés, la foule crie, applaudis et reprend ce refrain, quel plaisir de les voir tous et toutes. Maintenant plus de doute, je me dois de leurs faire honneur, je vais le finir ce marathon !

Je franchis l’arche rouge annonçant les derniers 1 000 mètres, j’entre dans le stade, les gradins sont pleins, le public applaudis, je passe la ligne d’arrivée, 3h33m11s. Ce n’est pas mon meilleur chrono, mais à ce jour mon plus beau marathon, un superbe cadeau et aussi un grand moment d’amitié et de fraternité partagée.

Je remercie de tout cœur mes amis pour ce voyage, quel réel plaisir que courir avec eux. Une mention particulière a Sébastien, Jean-Pierre, Guy, Guillaume, Abdel et Francis qui ont couru avec succès ces 42,195 km. Sans oublier mes fils et Stéphanie qui me supporte au sens propre comme au figuré tout au long de l’année.

Merci encore à tous de votre amitié…

Publicités
commentaires
  1. quadra94 dit :

    Bravo Alain, je m’incline devant tes performances et ta volonté. Alain Mustache will ride again and again… 🙂

  2. Anonyme dit :

    Bravo Alain pour ce beau marathon que tu nous as fait là , surtout avec 3 semaines en moins , je comprends mieux ta discretion( ou concentration) pendant ce week end . 50 bises ….
    Cécile

  3. Running Guy dit :

    You’ll never run alone!
    J’ai été heureux de partager cette tranche vie avec toi … et tous les autres 🙂

  4. Folly dit :

    Encore une fois bravo…….attention a tes 60 ans….ça va être géant…..on y pense déjà. En tout cas un très bon week end

  5. giao dit :

    tu un personnage humble, travailleur, sympathique avec un sens de l’humour très fin, j’apprécie de courir à tes côtés et j’étais content de te voir sur les 20 km de Paris sur le parcours
    tu galopes comme un mustang, les années n’ont pas de prise sur ta vélocité et ton moral
    j’ai eu énormément de plaisir de passer ce we avec toute la bande à l’occasion de ton anniv, je t’embrasse

  6. Anonyme dit :

    c ‘était un plaisir partagé , nous avons passé un super w end ! bravo pour ton temps moi je le trouve parfait .bisous

  7. Anonyme dit :

    c ‘était un plaisir partagé , nous avons passé un super w end ! bravo pour ton temps moi je le trouve parfait .bisous.

  8. Un très bon chrono pour tes 50 ans, félicitations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s