Les oracles de la météo nous prédisaient une météo désastreuse, du blizzard, de la neige, etc… Ils avaient raison sur un point, le froid ! Il fut bien au rendez-vous. Pour la neige, pas suffisante pour décourager les 2500 coureurs inscrits aux 10 Km de Vincennes.

Chaque année, nous venons de toute la région parisienne pour participer à cette course, non pas pour son attrait touristique mais pour son tracé ultra-plat. La course n’emprunte pas le Bois de Vincennes tout proche, elle reste en lisière. Par contre les chronos sont en général au rendez-vous. Je détiens mon record sur cette course avec un 38’ 16’’ réalisé l’an dernier.

Les préparatifs
Cet hiver, j’ai suivi une préparation cross, avec en arrière plan la volonté de booster ma VMA. Les résultats aux départementaux et aux régionaux étaient de bon augure, il n’y avait pas de raison pour qu’il en soit différemment à ce 10 Km ?

Avec le club, nous avons fait un déplacement massif, nous étions 54 inscrits pour cette édition. Afin d’économiser notre énergie, nous établissons un camp de base dans le parking souterrain se trouvant sous la ligne de départ. Nous avons pu nous y changer et même pour ma part m’y échauffer, profitant des trois niveaux comme terrain de jeux.

Dans cette course, il y des sas très pratiques pour pouvoir s’échauffer jusqu’au dernier moment. Je regagne mon sas rouge pair. Petite précision, il y a deux départs ! De part et d’autre de la place de la Mairie. Cette année, une polémique ! ceux qui sont partis du côté pair auraient bénéficié de 50 m de moins, soit la largeur de la place. Une enquête est en cours…

Coup de pistolet
Le départ est donné, il règne une atmosphère surréaliste, je n’ai jamais couru de compétition avec personne  autour de moi en short, nous sommes quasiment tous en collant. Pour la plupart un bonnet et des gants, certains rajoutent une écharpe…

Au bout de la première ligne droite, nous rejoignons les « impairs », c’est vrai que je me trouve avec les premiers. Je suis peut-être dans un bon jour ? Ou la théorie du côté le plus court est exacte !

Le sol est recouvert d’une fine pellicule de blanc, ce n’est pas une patinoire, mais la vigilance est de mise. Je trouve rapidement ma place dans le peloton, je suis entouré de têtes connues. J’ai pour consigne de passer chaque kilomètre en 3’ 48’’. Les premiers sont rapides, je calme un peu pour trouver mon rythme de croisières.

Les kilomètres s’enchaînent à une vitesse, je ne vois pas le temps passer. Il y a devant moi Jean-Philippe, alias jp75018, mais notre écart de 10 secondes est constant, je n’arrive pas à le rattraper ! A ce moment-là j’aperçois une étoile qui a perdu un peu de son éclat. Il s’agit d’Adrien, il est à la peine. Je me porte à sa hauteur, l’encourage et le voilà reparti comme un diable ! Seulement pour une centaine de mètres, il n’arrive plus à suivre le tempo.

L’emballage final
Huitième kilomètre, les chevaux sentent l’écurie. J’ai depuis le départ dans ma foulée, un collègue du club de Nanterre qui attend le bon moment pour prendre sa revanche sur la saison de cross. Il déboîte, accélère et me prend cinq mètres, je ne tente rien pensant à un coup de bluff. Il me reste 1500 m pour revenir. Je donne tout, mais le gaillard est solide, il ne bluff pas, il accroît même son avance. La ligne d’arrivée est proche, je suis à bloc, je tire sur mes bras, allonge ma foulée…

Je vois à une centaine de mètres la pendule, elle indique 38’ 20’’ c’est foutu pour mon record, c’est foutu aussi pour rattraper Brahim, il terminera 6 secondes devant. Je suis bon perdant, je le félicite, il a été le plus fort. Dans ces conditions, je ne pouvais pas faire mieux.

L’un des meilleurs moments de notre sport est celui où nous franchissons la ligne d’arrivée et que nous refaisons la course un gobelet à la main. Alors là tout y passe, le froid, le monde, la distance…

Je retrouve tous les amis, sur le parvis de la mairie, mais le froid polaire écourte nos palabres. C’est assez rapidement que chacun regagne son logis. Ce dimanche, une page se tourne, celle des cross et des 10 km, la semaine suivante débute la préparation marathon de Paris. A suivre…

Et vous c’était comment ?

Publicités
commentaires
  1. Bravo encore pour ta course et merci pour ce bel article qui reflète bien l’état d’esprit de ce 10 km ainsi que les conditions du jour…

  2. Seb dit :

    Bon courage JP pour ta prépa au marathon de Paris. Ça va le faire!!! Quand tu as le résultat de l’enquête fait moi signe je vais ensuite porter l’affaire devant le TAS 🙂

  3. Anonyme dit :

    BRAVO JP et MERCI pour ce recit en images !

  4. thepinkrunner dit :

    Faut vraiment être motivé pour envoyer du gros bois dans des conditions pareils, tu as même failli battre ton record c’esr dire ta forme actuelle, BRAVO!!!

  5. Philippe dit :

    Une course mémorable 🙂 et un CR aux petits oignons.
    Tu étais dans le 14ème, j’étais dans le 8ème, tu as couru à Vincennes, je ne serai pas à Rambouillet.. mais je ne perds pas espoir de partager une course avec toi un jour 🙂

  6. jecoursparis dit :

    Bravo pour ta course et merci pour le CR qui fait bien revivre le moment plus émouvante ..

  7. adrien dit :

    Comme à chaque fois un superbe article qui résume parfaitement cette course ! Merci pour tes encouragements en tout cas ça fait vraiment plaisir, j ai vraiment luté comme jamais … mais impossible de suivre ton rythme. Pour moi c’était une course riche en enseignements (ne pas partir trop vite !!!!). Maintenant place à l’entrainement marathon ! COURAGE !!!! Merci encore JP

  8. Thomas Rison dit :

    On aurait pu courir ensemble jp, je fais 38:16 temps réel, ensemble on aurait pu faire mieux,
    Hummm cette rumeur me laisse perplexe, je suis partis côté impair, et j’avais un dossard rouge, bon même si j étais derrière les rouges et non devant, j ai été très étonné de trouver autant de monde devant moi et je n ai pas arrêté de doubler, ce qui conforte un peu cela.
    À ma montre j ai 10,140 même si on ne peut pas s y fier à 100% mais les 50m, plus les slaloms ça explique peut être cela.
    Bon à charge de revanche sur un autre 10km.
    Encore bravo…

    À bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s