L’Ultra India Race est une course à pied de 210 km en 5 étapes et en autosuffisance alimentaire. Elle s’est déroulée du 18 au 22 janvier dernier dans la région du Kerala en Inde du Sud. A suivre les motivations de Fabien et l’interview de Jérôme Lollier.

Avant son départ pour l’Inde via Paris CDG, Fabien debaucheron le Lillois est de passage à la maison pour sa dernière nuit en France. Nous nous sommes connus il y a une vingtaine d’année à Marseille, nous étions dans le même club d’athlétisme la SCO Sainte-Marguerite. Lui sur 800 m, moi sur 3000m.

Il parle de son projet avec les yeux qui brillent. Il déballe pour mes enfants le contenu de son sac contenant la totalité de son autosuffisance. Tout est préparé, il y a cinq petit sacs, contenant la ration pour les cinq étapes. L’on y trouve des poudres mais aussi des mini-saucissons…

Son corps lui fait mal, mais son mental reste d’acier, il participe à cet ultra non pas pour la performance, mais pour aller au bout de lui-même et rendre un hommage à son frère parti trop tôt. Il me promet un billet pour le blog Run, reporter, run… nous le savons Fabien est un homme de parole. Donc voici sa vision de l’épreuve et de son combat.

Ma participation à l’Ultra India Race en janvier dernier avait une saveur bien particulière pour moi !

En effet, mon année 2011 fût pénible et triste, avec en premier lieu une opération au tendon d’Achille à la mi-février, puis en mars, la perte tragique de mon jumeau dans un accident de la route ! Touché dans ma chaire et mon physique, je n’ai pu à cette période évacuer cette souffrance, ce déchirement! Le manque de la course à pied me pesait d’autant plus!

La découverte d’une course en inde en janvier 2012 me donnera un but, une branche à laquelle me raccrocher. Je repris l’entraînement en septembre, doucement, prudemment et retrouva des sensations petit à petit. Pourtant en décembre lors d’un week-end choc, une douleur intense à un genoux fit son apparition! Le dernier mois avant la course fut orphelin d’entraînement. Qu’importe, mon objectif était ailleurs! L’envie d’aller sur la course, dans mon élément, pour rendre hommage à mon frère, à ma manière.

21h40 d’effort plus tard, je finissais l’épreuve, le bras tendu, portant bien haut mon bidon, sur lequel j’avais collé la photo de mon frère à jamais parti.

Pour suivre l’actualité de Fabien Debaucheron, il faut lire son blog : www.extremebusrunner.com

L’organisateur de l’épreuve Jérôme Lollier nous explique les détails de cette compétition hors norme.

Faisons dans un premier temps un point sur votre parcours professionnel ?
Mon parcours professionnel m’a permis de participer à l’organisation de nombreux événements sportifs comme le Tour de France Cycliste ou les Championnats du Monde de Judo. Ma passion du voyage m’a également conduit à mettre mes services à disposition d’organisateurs d’Ultra marathon. En 2010, après une dizaine d’années d’expérience dans l’événementiel j’ai décidé d’organiser mes propres événements.

J’ai commencé avec l’organisation de THE TRACK en Australie en mai 2011: 520km en 9 étapes. La course en autosuffisance la plus longue au monde. Puis en janvier 2012, j’ai organisé l’Ultra INDIA Race: 200km et 5000 D+ dans le Sud de l’Inde. Une distance plus « raisonnable » pour toucher un public plus large.

Comment vous est venue l’idée d’une course en Inde ?
Mon moteur est de trouver des destinations qui inspirent « l’aventure » et le dépaysement. Je souhaite que mes courses empruntent des itinéraires uniques et plein d’authenticité. L’Inde et en particulier la région du Kerala réunissent ces ingrédients. L’Ultra INDIA Race fut l’occasion de découvrir un parcours original ponctué de plantations de thé, de cultures d’épices et de nombreux villages. Les nombreuses rencontres faites le long du parcours sont un facteur indéniable du succès de cette course.

Y-a-t’il en plus de la compétition un but éthique ou humanitaire à cette épreuve ?
Il y a évidemment dans ce type de course plus qu’une compétition. Nous souhaitons que les participants découvrent une culture et une population. Nous organisons des épreuves sportives mais surtout des aventures humaines. Le partage, le respect et la découverte de l’autre sont des valeurs essentielles dans l’organisation de nos épreuves. L’une de nos ambitions est de donner l’occasion aux participants de découvrir un nouvel environnement source de tolérance et de respect. Dans ce sens, nous pouvons dire que nos événements ont un but éthique.

Quel est le profil des concurrents d’une telle course ?
L’un de nos objectifs pour l’organisation de nos courses est d’avoir plusieurs nationalités présentent au départ. Nous avons pour le moment avec l’organisation de nos 2 courses réunis une quinzaine de nationalités différentes. (Française, Allemande, Néerlandaise, Espagnole, Coréenne, Australienne, Canadienne, Indienne, Jordanienne, etc.)

Les femmes représentent 40% de nos participants. Les profils pour l’Ultra INDIA Race sont variés. Nous avons eu des coureurs très expérimentés comme Salameh El-Aqra (Jordanie) et aussi des coureurs pour qui ce type d’épreuve (par étape et en autosuffisance) fut leur première expérience comme pour Emmanuelle Blanck (France) qui termina première féminine.

Si THE TRACK en Australie s’adresse à des compétiteurs expérimentés, l’Ultra INDIA Race et notre future course en Afrique sont des courses accessibles pour le plus grands nombres d’ultra marathoniens. Enfin, je tiens à préciser que contrairement à beaucoup de course si l’un des participants est défaillant sur une étape ou hors délai, il n’est pas pour autant hors course. S’il n’y a pas de contre indication médicale nous lui donnons la possibilité de poursuivre la course le lendemain. Nous prenons alors en compte non plus son temps de course mais la distance totale qu’il aura courue pendant l’épreuve. Ainsi, nos participants profitent pleinement de l’aventure.

Y aura-t-il une seconde édition de l’Ultra India Race et si oui serat-elle toujours à Kérala ?
Oui – Nous souhaitons organiser l’ultra INDIA Race au kerala pendant quelques années. La prochaine édition aura lieu du 16 au 20 janvier 2012. Les modalités d’inscription seront disponibles courant février.

Après l’Australie et l’Inde qu’elle sera la prochaine destination de rêve ?
Nous travaillons sur 2 projets en Afrique et un en Amérique du Sud. La prochaine course après l’Australie en mai sera en Afrique en novembre 2012. Nous pourrons vous donner toutes les précisions dans quelques semaines.

Avez-vous d’autres projets que l’ultra ou sous d’autre forme ?
Pour le moment nous avons des idées mais rien de précis.

Peut ont trouvé des vidéos de l’India Race sur Youtube ?
Oui, la voici !


Retrouvez les activités de Jérôme Lollier sur son site internet http://www.canal-aventure.com 
Les photos présentent sur cette page (hormis la première) ont pour crédit : Jérôme LOLLIER/Canal-Aventure.com
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s