Une drôle de sortie longue…

A la sortie de l’hiver, le semi-marathon de Paris permet de prendre la température de sa forme et dans le cadre d’une préparation marathon de Paris, d’avoir une idée de son chrono à venir. Je vous parle de cette course, mais pourtant pour moi ce ne devait être qu’une simple sortie longue.

Retour sur un week-end chargé
Samedi après midi, direction le parc Floral de Paris afin récupérer le dossard. Il règne une grande effervescence, malgré le monde, j’obtiens mon dossard en très peu de temps. Le tee-shirt est sans surprise, d’une piètre qualité et d’un design d’une autre époque…

Maintenant, direction les différents stands afin saluer les amis comme Vincent Dogna, de prendre des contacts avec des organisateurs, mais aussi de réaliser des interviews de personnalités de la course à pied. Au final 3 heures seront nécessaires…

Direction le château de Vincennes
Dimanche matin, mes affaires sont prêtes depuis la veille, je prends un petit-déjeuner proche de celui d’une compétition. J’enfourche ma moto en direction de l’Est parisien, dès le périphérique les embouteillages vous rappellent que nous serons 30000 coureurs.

Rendez-vous à la letttre P
Nous sommes nombreux à nous retrouver à la lettre P des grandes lettres en béton du parc Floral. Il y une grande partie de la Runnosphère, les étoiles du 8e emmenées par le toujours joyeux Adrien, les membres du Nike Running Club, la bande à Giao et quelques membres du NAC. Après des salutations et des échanges de sensations, il est temps de s’échauffer…

Notre tribu est composée de différents niveaux, c’est pourquoi chacun regagne son sas respectif. Je me retrouve avec Sandrine alias Sandrunning dans le sas jaune des 1h35. Elle me parle de sa volonté de record, l’an passé elle termine cette même course en 1h44 et pense pouvoir faire mieux. Pour moi c’est différent, je dois partir doucement et à mi-course passer à ma vitesse marathon pour un total de course de 1h35.

Coup de pistolet
Je propose à Sandrine de la mettre sur les bons rails. Nous nous faufilons, il y a beaucoup de monde et le démarrage est difficile. Je me sens bien à cette vitesse et décide de me mettre à son service. Je serais donc son lièvre !

Les kilomètres s’enchaînent rapidement, nous sommes déjà à Paris, puis au demi-tour à l’Hôtel-de-ville. Je préviens Sandrine que les choses sérieuses vont commencer, la douleur va l’envahir petit à petit et il va falloir rester concentré.

Nous sommes dans la grande ligne droite qui nous ramène à Bastille, nous sommes réguliers, la petite côte de l’avenue Daumesnil est avalée sans trop de difficulté. Porte Dorée, Sandrine est dans le rouge, elle s’accroche, serre les dents, mais ne lache rien ! Nous sommes près du zoo, c’est difficile, le lieu lui est familier, pas question de flancher, nous sommes à 2 kilomètres de l’arrivée.

Dernière ligne droite
Nous y voilà, une très grande ligne droite avec en point de mire le château de Vincennes. Nous accélérons un peu le rythme et malgré la douleur Sandrine s’accroche, elle veut son 1h35’. La clameur de la foule, la sono, tout nous indique que c’est la fin, un dernier sprint et c’est l’arrivée. Au chrono 1h 35’ 55’’ nous avons eu raison de sprinter à la fin. Nous sommes heureux, bizarrement je suis aussi heureux qu’elle ? J’avais déjà vécu ce genre de d’aventure l’an passé sur le marathon de Paris et j’en garde un très bon souvenir également.

Les moments de bonheur et de partage sont devenus rare, alors le bonheur est dans la course, cours y vite…

Publicités

17 réflexions au sujet de « Une drôle de sortie longue… »

  1. Quel superbe article, J’adore !! C’était vraiment un très bon moment ! Maintenant, c’est à toi de tout donner à Rambouillet pour accrocher les 1h24 ! Courage, c’est à partir du 17e kilomètre que la course commence !! Courage JP !! A bientot et MERCI pour cet article !!!

  2. Merci encore Jean-Pierre !!! Quelle chance que tu m’aies accompagnée jusqu’au bout. Je pense que sans ton aide, ton soutien et tes encouragements, j’aurai lâché la pression vers Porte Dorée.
    Merci beaucoup d’avoir changé ton plan pour me conduire à mon 1h35 !
    Que de bons souvenirs ce semi !

  3. Très belle histoire, j’envie Sandrunning de t’avoir eu comme coach, Jean-Pierre et d’avoir pu ainsi réaliser son chrono, c’est très beau, c’est ça le sport, vive la course à pied !

  4. J’avais cru comprendre que c’était prévu.. que tu t’étais proposé d’emmener Sandrine vers son objectif des 1h35 ! J’apprend ici que tu l’as en fait décidé au dernier moment et que tu as changé tes plans pour l’aider à atteindre son objectif.. C’est encore plus à ton honneur BRAVO Jean-Pierre belle sortie longue et bel esprit ! Tu fais une bien belle nouvelle recrue pour La Runnosphère ! 🙂

  5. Tu vas finir par être très demandé pour tes qualités de meneur d’allure 🙂 ! Et dimanche tu remets ça à Rambouillet. Tu seras ton propre meneur d’allure cette fois 😉 !

  6. Ping : Semi-marathon de Paris 2012: récit de course | Greg Runner

  7. Ping : Semi marathon de Paris 2012 une sacré défi » Je Cours Paris

  8. Ping : Prépa MDP 2012 séance 16 : Semi marathon de Paris » Mathes | Mathes

  9. Ping : Semi-Marathon de Paris 2012 – 1h34:49 » Noostromo Running Blog

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s