Triathlon international de Cannes

Publié: 16 avril 2014 dans Récits
Tags:, ,

Triathlon International de Cannes 1

Suite à la déconvenue sur le marathon de Paris, il me fallait rebondir. Lorsque la marque Finlandaise Polar me proposa un voyage de presse dans le cadre du triathlon, j’ai répondu par un grand OUI enthousiaste.

Une personne « normale » ou du moins sensée n’aurait jamais enchainé un marathon (même avec un abandon au 34e km) avec le week-end d’après un triathlon de catégorie M (1 km de natation, 50 km de vélo, 8 km de course), mais vous le comprendrez aisément, je ne pouvais pas rester sur une fausse note.

Triathlon International de Cannes véloCap au Sud
Vendredi, bon nombre de journalistes et blogeurs sportifs (running, vélo) ont rendez-vous à Orly. Nous sommes accueillis en grande pompe par Polar qui a dépêché sur place leurs experts produits et marketing. Quel plaisir d’échanger avec des passionnés qui sont pour certains à l’origine du projet V800 que nous allons découvrir. Nous avons reçu depuis déjà un mois cette fameuse montre qui viendra en concurrence directe avec la Garmin 910 XT ou la Fénix 2. Sa cible le triathlète, le trailer et bien sûr le runner qui aime les beaux produits. Nous découvrons les fonctionnalités, et les réglages. Puis roulement de tambour, l’égérie de la marque, Frédéric Van Lierde fait son apparition pour nous parler du produit. Je suis comme un enfant qui rencontre le père le noël… C’est un garçon adorable et accessible malgré son statut de champion du monde.

Le bijou V800
Il n’est pas possible de vous parler de cette montre en quelques lignes, cela fera l’objet d’un article. Je peux déjà vous dire, que cette montre fera le bonheur de ses propriétaires. Elle possède de nombreuses fonctions innovantes comme le cardio durant la natation ou la mesure de vos activités quotidiennes comme le Polar Loop et une autonomie (théorique) de 50h. Ce que j’ai apprécié lors du triathlon de Cannes c’est le mode triathlon qui permet de prendre des laps. Vous pouvez par exemple en natation, sur un parcours en deux boucles (sortie à l’australienne) prendre chacune d’elles. Idem sur la course à pied ou souvent des aller-retour sont proposés.

Les pieds dans l’eau
Débuter la saison au mois d’avril réserve parfois des surprises météo, même à Cannes. L’eau est à 16° avec quelques méduses. L’odeur du néoprène ravive toujours chez moi un stress. Je ne suis pas à l’aise dans l’eau comme beaucoup de triathlètes. Départ en ligne sur la plage, la tension monte. Coup de pistolet, je suis envahi par l’adrénaline. Je n’ai plus froid, je n’ai plus peur des méduses. Mon but, rallier au plus vite la plage.

Parcours vélo
La partie vélo emprunte l’arrière pays Cannois qui est loin d’être plat. La circulation n’est pas coupée, il est parfois difficile de s’extraire de la ville. Je me retrouve par exemple coincé derrière un bus que je n’arrive pas à doubler. Le parcours n’en fini pas de monter, je me sens bien et double de nombreux concurrents ce qui est motivant. A mi-parcours, je lève un peu le pied car dans l’euphorie, j’en oubli que j’ai couru les trois quart du marathon de Paris le week-end d’avant, mais mon organisme lui n’oublie pas de me le rappeler.

Triathlon International de Cannes 3Aller-retour sur la Croisette
J’approche du parc à vélo et tente de « dé-scratcher » mes chaussures pour qu’elles restent sur les pédales. J’ai beau tirer, rien ne vient, je manque de tomber. Je déchausse en catastrophe et coure avec des chaussures vélo complétement défaites. Chaque fois, que je démarre la dernière partie d’un triathlon, je me dit : « bon, là c’est ma partie, je fais faire un malheur ! » Je décide courir au cardio et adopte ainsi ma vitesse marathon : 4’ 20’’. Ce rythme me convient, je n’en changerai pas jusqu’à l’arrivée. Je me suis promis de profiter de cette course et de la faire seulement pour le plaisir, alors je respecte ma parole.

Le parcours est un aller retour entre le Palm Beach et la Palais du Festival, soit une boucle de 4 kilomètre. Il y a de nombreux supporters qui bordent ce front de mer. Ces encouragements nous portent littéralement, je ne vois pas le temps passer. J’entend la musique de Jay Style le DJ du triathlon et la voix inimitable de Stéphane Garcia speaker des plus grands triathlons. Je franchis le portique sous les bravos de PomPom Grils ce qui n’est pas courant. Je reçois une médaille de « finishers » qui m’a cruellement manqué la semaine précédente à Paris. Je savoure ma course, je suis apaisé et même heureux d’être là.

Un buffet de triathlète
Le buffet à l’arrivée est gargantuesque. Il y a des fruits, des biscuits, des boissons classique mais aussi des pâtes en sauce… Je « bloque » sur une Daube provençale (carré de bœuf en sauce). Mon instinct me dit, ce n’est pas raisonnable, mon corps me dit « fait toi plaisir » ! Me voilà assis au soleil savourant ce plat salvateur. Je ne suis pas allé comme certains à l’accompagner d’une bière.

En résumé, une course dans des conditions exceptionnelles grâce à Polar, un triathlon international qui possède quelques petites lacunes qui seront, j’en suis sur, rapidement gommés. Et surtout un plaisir et une confiance retrouvé, alors quoi demander de plus ?

Détail de la course sur Polar Flow : http://flow-field.polar.com/training/analysis/3314

Plus d’infos sur la gamme Polar : http://www.polar.com/fr

Triathlon International de Cannes 4

commentaires
  1. PhilRun dit :

    Un petit passage et ça repart! Bravo pour ta persévérance et performance. Hâte de découvrir le V800!

  2. nicolas dit :

    Ils font les choses en grand chez Polar !
    L’événement devait valoir le coup. Cela remonte le moral.
    Par contre c’est étonnant de ne pas avoir coupé la circulation, au moins en ville et sur une voie.

  3. runonline dit :

    Bravo Jean-pierre, j’ai apprecié de faire un peu plus connaissance avec toi .

  4. Greg Runner dit :

    Encore un grand bravo pour cette course et content d’avoir partagé mon premier tri avec toi!

  5. quadra94 dit :

    Bravo Jean Pierre, je savais que tu allais rebondir rapidement. C’est ça la force des vrais champions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s