15037586841_88bcf38ecb_k

Les dieux du triathlons avaient décidé de faire de cette épreuve 2014, une belle épreuve ! Oublié les trombes d’eau, le manque de bénévoles et le démarrage vélo difficile. Place à une édition, revue et corrigée.

L’épreuve placée une semaine seulement après mon retour de vacances à l’autre bout du monde, n’avait pas le même attrait que l’an passé où j’étais en pleine préparation pour le Half IronMan d’Aix-en-Provence. Je dois l’avouer, jusqu’à la veille, je m’interrogais sur ma participation…

Il aurait été dommage de ne pas retrouver ma bande copain ?
Chaque épreuve fait l’objet de retrouvailles et la bande grossie d’années en années. Je ne suis pas peu fier d’avoir “converti” de nombreux runners.

Invité par l’organisation à partager le repas de la veille avec les athlètes, journalistes et bénévoles c’est avec bonheur que j’échange avec Cyril Viennot et Julie Nivoix qui seront tout deux le lendemain sur le podium.

15037470211_7d8bf7178c_n8h dans le parc à vélo
En triathlon, il y a des rituels, des manies. Je pose mes affaires au sol d’une certaine manière, dans un ordre bien précis. Il ne faut rien oublier ! Le soleil, commence à chauffer l’air mais aussi l’ambiance. Je fais la connaissance de mes compagnons d’un jour.

Il est temps d’enfiler la combinaison. L’odeur du néoprène, provoque chez moi, une montée de stress mélangée à l’adrénaline. Mon corps n’est pas dupe, il sait ce qu’il l’attend.

Les deux pieds dans la vase
La natation se déroule dans le bassin adjacent au chateau de Chantilly. Il ne faut pas être trop regardant sur la couleur et l’odeur de l’eau. La spécificité de ce bassin, c’est qu’il y a pied partout. Malgré mon positionnement à l’arrière, je reçois un coup de pied dans la main qui “explose” le bracelet de ma Polar V800. A la sortie de l’eau le chrono est sans appel :36 mn pour 1500m, la longue coupure d’un mois a laissé des traces.

La Picardie by bike
Le parcours vélo est sans grande surprise, il s’agit de chemin plutôt bucolique qui serpente dans la campagne environnante. C’est assez drôle, car les avis divergent, moi je trouve que sans relief c’est presque ennuyeux et mon ami Chritstophe a adoré ! Comme quoi, tous les gouts sont dans la nature… Je termine les 45 km en 1h 27’

Course sur Hipodrome
Dernier changement et j’attaque le sport où je me sent le mieux. La première partie ressemble fort à un trail, tant les chemins en sous-bois sont tortueux. Très vite j’emboîte le pas le pas d’un Anglais, qui renseignement pris est sur le “long” soit le double en distance. Il m’indique que mon rhytme est parfait pour lui et que je lui suis d’une précieuse aide…

La seconde partie se déroule autour de l’hipodrome de Chantilly et du musée du cheval, un vrai régal pour les yeux. Par contre ces parties sont désertes, pas le moindre encouragement.

Je suis plutôt surpris par mon état de forme ! Moi qui me suis traîné toute la semaine, je tiens sans soucis une vitesse de plus de 14,5 km/h ? Nous rentrons dans le parc du château, j’entends le speaker et ne tarde pas à voir l’arche d’arrivée. Je suis désormais seul, alors pourquoi accélérer ? Je savoure mon arrivée et franchi le portique avec un grand sourire.

L’épreuve à la loupe

  • Un cadre magnifique
  • Une organisation en constante progression
  • Un soleil au rendez-vous

Dans les points à améliorer

  • Un retrait des dossards avec des bénévoles qui parlent français serait un vrai confort. J’avais déjà signalé ce problème l’an passé, mais sans écoute apparament.
  • Un prix d’inscription, toujours un peu élévé par rapport à la prestation. Mais ceci s’explique en grand partie par la location du chateau…


MaximeInterview de Maxime 11 ans qui participait à son premier triathlon

Pourquoi tu as eu envie de faire cette course Max ?
J’aime bien le sport en général, le Tri de Chantilly était un défi pour moi mais aussi un peu pour faire comme papa ! Mon père a de la chance, il travaille chez Suez Environnement et il a des inscriptions gratuites…

Comment as-tu trouvé la course est l’ambiance ?
J’ai trouvé ça génial ! Par contre l’eau était froide (juste une tri fonction que papa m’avait acheté ) et pas très propre mais bon j’ai nagé avec les poissons…

La natation n’est pas ton fort, comment tu as géré ça ?
Ça fait un peu peur 200m !  J’ai fait en brasse car mon crawl bof bof. Bon, j’ai encore à faire des progrès. Suite à la course, j’ai commencé des cours de perfectionnement en crawl.

La partie vélo ?
Pour mon premier Tri j’ai pris le vélo de ma petite sœur car le mien est trop petit (j’ai grandi pendant les vacances)  mais  j’en veux un mieux « Pour foncer » !

Pour la course à pied ?
C’était facile et trop court. Enfin je suis super  content de ma journée, j’ai une médaille. ! Vivement le prochain !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s