Test Nike Wildhorse 2

Publié: 16 janvier 2015 dans Récits, Vidéos
Tags:, , , ,

Nike_Wildhorse_2

Force est de constater que jusqu’à présent la marque de Portland était restée très discrète dans le domaine du trail. Il existait bien des modèles, mais sortis sans grande conviction. Les choses semblent bouger avec la nouvelle version de la Wildhorse.

J’ai rencontré lors du dernier marathon de New York Alex Varner, un athlète Nike, qui faisait partie de l’équipe américaine de trail. Je ne connais pas trop la maturité du marché aux USA, mais j’étais ravie de faire sa connaissance. Il m’a parlé des produits avec un tel enthousiasme, que j’avais hâte d’en faire l’essai.

La Wildhorse en détails
Ce qui surprend le plus de prime abord, c’est son poid. Seulement 269 g en taille 42. L’amorti est plus que correct grâce à la technologie Zoom sur la partie médio pied. Le drop de la chaussure : 4mm font de la Wildhorse une minimaliste. L’empeigne est d’un seul morceau, ce qui lui confère un confort et une grande aération. La technologie Dynamic Fit donne au lacage, un maintien impécable.

Les points négatifs
Il n’y pas de gros soucis sur cette chaussure. Elle semble, en fait, très proche d’une chaussure sur route hormis les crampons sous la semelle. J’ai peur que le Mesh ne soit fragile pour une utilisation en montagne dans les pierriers. Compte tenue de la taille des crampons, l’accroche dans la boue risque d’être un peu délicate ? Le meilleur moyen de le savoir est de tester la chaussure sur une centaine de kilomètre.

Test grandeur nature sur la Saintélyon
La course qui relie Saint-Etienne à Lyon au mois de décembre servira de laboratoire à la Nike Wild Horse 2. Au programme de la route, du chemin et de la boue. Des conditions idéale pour le test.

Maxime Michel, néo trailer nous livre ses impressions sur la chaussure

Novembre 2014, à un mois de la Saintexpress, il est peut-être temps de trouver une paire de chaussures trail… Mon sauveur s’appelle Jean-Pierre Run Run. Un ami qui me veut du bien ! Il m’offre la chance de pouvoir tester la Nike Wild Horse 2.

Premier contact
Je reçois la paire de Nike seulement quelques semaines avant le départ de la course. Je n’ai donc pas  le temps de faire toute ma préparation avec. Passé la surprise d’avoir du relief sous le pied, les sensations sont très bonnes. Elles sont légères, je ne ressens aucune gène, le début de notre relation se passe bien !

Autre point important. J’ai des pieds fragiles, je cloque, j’ampoule et je perds des ongles facilement. Verdict après la course : tout est intact !

Esthétisme
Clairement, elles sont belles. Mes pieds sont plutôt content de ce nouveau couple qu’ils forment ensemble. Mais çela devait manquer de sobrieté pour Nike donc ils nous ont mis des superbes lacets bariolés. Dommage…

La course
Sur les conseils de Jean-Pierre, j’ai porté les chaussures tous les jours précédent la course afin que mes pieds se sentent chez eux. Pas de neige cette année à Sainte-Catherine mais de la boue. Ca reste donc potentiellement glissant.

Je n’ai connue aucune difficultés pedestres. J’ai pu courir dans l’herbe pour doubler et dérouler en descente sans retenue, elles m’ont mis en confiance. J’appréhendais beaucoup mais ce fut une vraie satisfaction.

Conclusion
Nike Wild Horse 2 je vous aime. Mes pieds sont dithyrambiques, ils vous aiment aussi. C’est le début d’une belle relation.

Plus d’infos : http://store.nike.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s