Les Foulées du 8ème en mode bénévole

Publié: 2 février 2015 dans Récits
Tags:,

Nous avons l’habitude de participer à de nombreuses courses. Nous payons notre dossard et attendons en retour un niveau de qualité en regard du prix toujours grandissant. De plus en plus de course appartiennent à des sociétés d’événementiel, mais des petites associations luttent encore pour exister et offrir chaque dimanche des courses de qualités.

Je suis conscient de l’investissement de ces petits organisateurs pour lesquels leur “bébé” représente des heures et des heures de labeur sans attendre rien en retour, si ce n’est la satisfaction des concurrents. A ce sujet, j’ai une anecdote à la course Marvejol Mende, un jour un coureur est furieux à l’arrivée car il n’y a pas de pain d’épice. Ce concurrent trouvait inadmissible que son alimentation favorite ne soit pas à disposition sur le buffet. Vous le croirez ou non, mais j’ai vu l’organisateur verser une larme devant tant de haine et de bêtise.

Les Foulées du 8ème
Cette course populaire inscrite au challenge Paris Running Tour nous fait découvrir le quartier Saint-Augustin en faisant le tour du parc Monceau. Chaque année pour Giao, le casse tête est de trouver des bénévoles. Son réseau est grand, mais tous veulent participer mais en tant que concurrents !

Les derniers attentats ont obligés la Préfecture à durcir le dispositif. Du coup, c’est près d’une centaine de signaleurs qui ont été nécessaire sur le parcours. Cela en plus du retrait des dossards, du vestiaire, du ravitaillement et de la zone départ/arrivée. Au total près de 160 personnes sont nécessaires pour organiser une course. Le challenge, demander à des amis de se lever à 6h du matin un dimanche par une température glaciale pour venir travailler gratuitement.

IMG_6995Je tiens le bar
Je suis affecté au ravitaillement, j’ai l’impression le temps d’une matinée d’être un patron de bar, qui offre des tournées à tous ses amis. Le ravitaillement est un point stratégique, car il se trouve dans le cas d’un 10 km à mi-chemin et certains concurrents sont bien heureux de pouvoir reprendre leur souffle.

Nous ne fournissons pas que de l’eau !
En plus des gobelets, nous offrons aussi à profusion des encouragements et des sourires. Je crois que ces derniers sont les plus utiles pour la majorité  des concurrents. Nous avons, dans certain cas, le temps d’établir un dialogue qui nous en dit long sur l’état de fatigue du concurent.

Les bénévoles sont importants
La prochaine fois que vous participerez à une course, n’hésitez pas à remercier les “volunteers” comme disent les américains. Ce sera leur rémunération et elle les touchera droit au cœur ! Pourquoi ne pas passer de l’autre côté de la barrière et devenir à votre tour utile à notre communauté ?

IMG_6988 IMG_6991

commentaires
  1. adrien dit :

    Merci jean pierre pour ce coup de main et cette vidéo si sympa vue de l’intérieur😉 J’adore. A très vite en pleine forme !! adrien

  2. mlzun0 dit :

    J’ai déjà été bénévole aux 20km de Paris 2014, et j’ai adoré l’expérience.
    Tu as peut-être été l’un des bénévoles qui m’a servi un verre d’eau au 5ème kilo🙂

  3. billet super sur l’envers du décor côté bénévoles, ça donne envie de tenter l’expérience !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s