Finale Adidas Boost Battle Run à Paris

Publié: 23 février 2015 dans Récits
Tags:, , ,

.

Les temps changent, les moyens de communication aussi, mais au fond le plaisir de courir reste le même. La marque aux trois bandes nous a proposé samedi 21 février une finale haute en couleurs de son projet marketing Boost Battle Run. Retour sur l’évènement médiatique de l’année.

Lancé il y a 9 mois cette compétition entre 10 quartiers de Paris a rapidement su trouver son public. L’idée est simple, rassembler, fédérer et communiquer ! Car l’idée de génie d’Adidas, n’est pas tellement de faire courir ces jeunes, mais de les faire communiquer. Et en matière de communication certaines équipes, comme Boost Bastille, savent y faire.

Vrai sport ou faux sport ?
Depuis plusieurs semaines sur les réseaux sociaux les avis divergent. Ce n’est pas de l’athlétisme, ce sont des “joggers” crient certains. Pour les autres, ce n’est ni plus ni moins qu’un divertissement. Et si la vérité était au milieu ? Une mélange de sports et d’entertainment. Je pense qu’il ne faut pas tergiverser et que cette opération préfigure le sport de demain. Du moins le sport pour les débutants, ceux qui n’ont  pas envie de choisir entre s’amuser ou se faire mal ?

Pour info, le débat c’était déjà posé il y a 25 ans avec les courses sur route, qui n’étaient pas du vrai sport. La Fédération Française d’athlétisme a mis du temps avant d’accepter cette nouvelle discipline qui n’était pas académique.

Finale à Paris
Après neuf mois, tout un symbole, a lieu la finale. Lors de cette soirée vont s’affronter les 10 équipes qui représentent les 10 quartiers de Paris. La Grande Halle de la Villette sera le lieu pour accueillir la piste en forme de 8 d’une longueur de 266m à parcourir huit fois.

La finale des champions
Cette finale force toute mon admiration, j’assiste à un duel de haut niveau avec des athlètes qui n’ont rien de “joggers” du dimanche. J’adore le concept. Je me demande s’il ne figurerait pas l’athlétisme de demain ?

Une ambiance festive et bon enfant
Les autres courses se déroulent dans la même ferveur et toujours au son du Dj qui rythme les pas des athlètes. De nombreuses personnes avaient joué le jeu à fond en se déguisant. Ce qui donne un air de carnaval en cette veille de mi-carême.

Des larmes pour les vainqueurs
Une chose incroyable, à la victoire de l’équipe Bastille, la moitié des personnes pleurent de joie. Je trouve dans un premier temps, cette scène “too much”. Genre ils ont gagné la coupe du monde ! Puis en m’approchant et en discutant, je m’aperçois qu’ils sont sincères. Ils laissent exploser leur joie sans retenue. Ils sont touchants.

Conclusion

J’étais venu à cette soirée avec des aprioris, j’avais peur d’assister à une réunion “tupperware” du running ! Au final pas du tout, sur place rien n’est en présentation ni à vendre. Adidas n’est pas tombé dans le piège où tout le monde les attendait et a réussi un grand coup marketing et sportif !

commentaires
  1. mlzun0 dit :

    Merci pour cette immersion en direct! Si saison 2 il y a, je serais curieuse de m’y joindre.

  2. fredrun dit :

    C’est moi ou il n’y a aucun son sur les itws ?!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s