Marathon de Madrid, le défi de Gérard

Publié: 6 mai 2015 dans Récits
Tags:, , ,

madrid_marathon

Il est des personnages attachant à l’accent qui chante, qui viennent pour échanger, partager et qui réveillent en vous des souvenirs de débutants. Gérard Castellani est monté à la capitale pour une nouvelle vie, une vie qui sera faite de challenges aussi bien professionnels que sportifs. C’est tout naturellement qu’il débute par la course à pied, juste pour se sentir bien, juste pour perdre du poids. Le running n’est pas seulement un sport, il est également un « art de vivre », Gérard succombe et nous raconte le cheminement qui le mènera jusqu’au marathon de Madrid.

42 ans… 42 Km, mon premier Marathon
Novembre 2012, j’ai 40 ans, 100 Kg pour 173 cm. je débarque à Paris pour prendre un nouveau départ… Je décide alors de faire de la course à pied. Je commence à courir seul, très souvent au Parc Monceau, la boucle fait 1 km, je suis heureux car je commence par 3 puis 5 tours. On m’ invite à une sortie de groupe le dimanche matin, je rencontre alors une adepte qui m’informe sur les Sessions Nike du mardi et jeudi. Je m’inscris aussitôt et voilà le départ d’une belle aventure !

Dès ma première session, je rencontre un remarquable accueil ( Nadia, Colette, Amadou, Vivien…), une première session pas facile pour moi, je suis en fin de peloton, mais les coachs me poussent pour ne pas lâcher…Mon constat est catégorique, la course à pied, devient mon sport favori ! Je participe à différents entraînements, je suis heureux, un bien être s’installe en moi.

Amadou, un coureur confirmé, me propose de courir mon premier 10 Km, nous sommes en juillet 2013, il fait très chaud ! Je refuse dans un premier temps, car l’ épreuve (10Km) me parait impossible pour moi. Je n’ai pas le choix, le 7 juillet malgré une température caniculaire je participe à ma première course que je boucle en 1h03′ (53′ à ce jour). Quel immense bonheur, je trouve une certaine confiance avec un remarquable mental pour poursuivre et accentuer mes entraînements. Je souhaite rencontrer des Runners confirmés, je participe donc à des Pasta Running Party, conférences, sorties… Mes échanges sont très constructifs, je me retrouve donc très motivé et déterminé.

Petits bobos
Une tendinite rotulienne m’oblige à stopper mon activité favorite… Je consulte, j’écoute enfin les conseils de professionnels du sport… Je rencontre un podologue, médecin du sport, je découvre un reportage sur le blog de Jean pierre Run Run au sujet du suivi cardiaque, je décide donc de faire un bilan complet. Je me retrouve avec une paire de semelles, un coeur au top, un bilan sanguin parfait, tout pour devenir un coureur ambitieux !

Je participe à des courses, 20 Km, semi marathon… Je rencontre de plus en plus de coureurs, y compris des confirmés chez qui je puise ma motivation en plus de précieux conseils. Lors de ces rencontres, ils abordent l’épreuve du marathon, je ne participe pas à ces discussions… Dans ma tête, je me dis, ils sont fous avec leur marathon. Comment peut on courir plus de 42Km sans s’ arrêter ? Romain Bernard, m’accompagne sur les sessions Nike du samedi matin, il m’ entraîne avec lui, me soutient, comme la superbe équipe avec Coralie, Joffrey, Guislain, etc. Je reçois de plus en plus d’ encouragements, je vois mon corps qui se transforme, j’accentue mes sorties, je persévère…

Un engagement total
madrid_marathon3Suite à mes nombreux engagements dès le plus jeune âge, pompier à 17 ans, conseiller municipal, maire adjoint à 28 ans, chef d’entreprise durant 13 ans…. je suis arrivé à Paris avec un manque de confiance en moi car j’avais vécu mon passé avec une extreme passion harassante, je m’étais tout simplement oublié !

Je ressens un immense besoin en moi, qui consiste à réaliser un événement pour me surpasser, me retrouver seul avec mes moyens humains, face à la difficulté. En même temps je cherche un beau défi, avec comme seul onjectif, le réussir pour retrouver toute ma confiance de battant !

Je découvre les sorties longues également de nuit, avec un coureur confirmé et ami Nordine Zimbi. Je décide à ce moment là de vouloir faire, un marathon !

Moi, le nouveau sportif, je revois mon podologue, il me conforte dans mon choix, me recommande tout de même de suivre une préparation sérieuse et pourquoi pas avec un coach. Car me précise-t­’il, vous commencez le sport à 40 ans, un sport technique, et vous n’aurez pas la même capacité de récupération qu’un jeune de 15 ans. L’ avantage pour vous, votre corps est neuf, alors foncez, mais pas n’ importe comment.

A partir de ce moment là, je consulte bien plus encore les blogs de Runners, les revues spécialisées course à pied, principalement, Jogging internationnal et je décide de rencontrer Gady, un coach sérieux, strict, exigent et efficace. Notre entretien devient concluant, le 1 septembre 2014, nous démarrons un programme intensif de 8 mois avec mes deux sorties personnelles running plus deux entraînements avec mon coach et trois par la suite.

Une grande première pour moi, au point de me surprendre quand je réalise que j’effectue cinq entraînements par semaine !! La technique employée par mon coach, est remarquable, dans les séries d’ entraînements intensifs, son professionnalisme fait la différence, au point de ne jamais me faire lâcher !!

Les semaines passent, je suis toujours têtu
Je m’entraîne cinq fois par semaine, je suis invité à un Jogging breack, mon coach me demande de ne pas y participer, sur le chemin du retour, je mets le pied dans un trou, petite blessure à gauche. Je poursuis mes entraînements, je compense sur le côté droit, ce qui engendre une talalgie… Pour la deuxième fois, en très peu de temps, je vois mon immense projet, celui de l’espoir retrouvé, qui s’ effondre….

Je suis soigné par un super médecin du sport avec 3 séances de Mésothérapie, ce même médecin, me laisse entendre qu’ il est probable qu’à partir du 30 ème kilomètre de mon marathon, une douleur intense m’ oblige arrêter ! En moi, je me dis, vous ne me connaissez pas coûte que coûte impossible d ‘abandonner !

Le 26 octobre 2015, nous voila à Madrid
madrid_marathon2Accompagné par mon coach Gady, Amadou Sow, mon super lièvre et une équipe de coureurs au top, je me lance avec une immense détermination sur la ligne, pour prendre le départ de mon premier marathon, cette épreuve qui représente beaucoup pour moi !

La pluie, le vent et les orages sont au rendez-vous, mais rien ne peut m’ arrêter ! Amadou me motive une dernière fois, puis nous nous élançons dans cette fantastique aventure sportive. Le parcours présente de très nombreuses montées, je suis prêt physiquement et mentalement, donc je savoure ce grand jour, celui de la consécration. Dès le départ, ma talalgie engendre une douleur sous le pied, puis le mollet et le genou. Je me parle et je dis à mon pied, « désolé tu as pris le départ avec moi, tu y iras jusqu’à l’ arrivée ! ».

Je vis mon marathon avec passion, le public présent me pousse, je savoure le cadre de Madrid, kilomètre après kilomètre un grand bonheur s’installe en moi, une délivrance qui me donne l’énergie positive pour m’ accompagner…

A aucun moment, je ne regrette mon choix !
Malgré la pluie qui s’intensifie, je progresse sur le parcours, je rêve même, 26 éme, 30 éme Km, je me dis oui Gérard c’ est bien toi qui réalise ça, je parle à mon père, ma mère, mon coach Gady, je les remercie, je pense positif à fond. Amadou gère tous les ravitaillements pour moi sur la course, il me demande très souvent si mon corps absorbe bien l’épreuve, tout va bien, toujours le bonheur, nous avançons vers le finish, le public Madrilène très engagé me porte, très appréciable d’ entendre tous ces encouragements avec le son de mon prénom !

Arrivent les 3 derniers km
Une dernière montée, Amadou toujours présent, puis la joie, le bonheur, l’impensable, le franchissement de la ligne d’ arrivée après un peu plus de 4h47 de course passionnante, avec une récupération rapide et surprenante, aucune douleur musculaire ! Je garde un remarquable souvenir de ce premier super marathon, dès le franchissement de la ligne d’ arrivée, je souhaite déjà m’inscrire à un deuxième marathon. Chose faite, le 18 octobre prochain à Lisbonne pour une belle récidive !

Un grand merci aux très nombreuses runneuses et très nombreux runners que je côtoie depuis mon arrivée à Paris….Ce marathon, c’ est aussi un hommage que je vous rends ! J’invite les coureurs préparés, à vivre au moins une fois dans une vie, cette fantastique aventure humaine et sportive…

Plus d’infos sur le marathon de Madrid : http://es.competitor.com/madrid/

En savoir plus sur coach Gady : http://training-diary.com/post/112772754340/rencontre-avec-gady-coach-sportif-et-master

commentaires
  1. coptere dit :

    Excelent article. Merci pour cette rencontre. Gérard est pour bien d’entre nous …les quarantenaires en « formes »,un exemple de volonté, de courage et de réussite. Bravo ! Perso je vais me laisser un peu plus de temps avant d’envisager la distance reine. Un semi en 2016 ce sera déjà très bien ! 😅
    Et puis le rêve ensuite, ce serait New-York ou Boston entre potes pour les 50ans 😃

  2. lebreton dit :

    Salut! Ce serait pas 26 Avril 2015 au lieu de ’26 octobre 2015, nous voilà à Madrid’

  3. Gérard dit :

    Bonjour lebreron oui le 26 avril 2015

  4. chabassieu dit :

    Bravo gerard pour tous les efforts que tu as fourni , à port saint louis on est tres fier de toi biz poto

  5. AreSky dit :

    Bonjour Gérard et bravo pour ce que tu as fais.
    Je vois beaucoup de similitudes entre ton récit et ce que je vis moi même en ce moment: l’âge, la nouvelle dépendance à la course à pied, le bien être etc. j’ai même aussi couru avec Amadou lors du trail EPIC en Février, quel athlète!!!
    Bonne continuation et qui sait, peut être qu’on se croisera au marathon de Paris (pour moi ce sera à 43 ans).

    Arezki

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s