Test Asics 33 DFA

Publié: 12 mai 2015 dans Matériels

asics_33_DFA

Quoi de plus naturel que de courir ? Ce constat semble une évidence et pourtant au fil du temps, tous les équipementiers n’ont eu cesse d’augmenter l’épaisseur et le drop pour notre bien disaient-ils ? Depuis quelques années pourtant, c’est un retour au naturel, au courir naturel. Panorama de la Asics 33 DFA.

Au premier coup d’œil, la 33 DFA claque, elle en jette avec son jaune fluo associé à un bleu du plus bel effet. Sur la tige on ne distingue aucune couture et les différentes parties semblent collé. Ceci n’est qu’un habile “camouflage” car la chaussure possède bien des coutures mais masquées par de discrètes bandes de caoutchouc.

Le chaussant est confortable et accueillant. L’absence de renfort latéral et de coque au niveau du talon déstabilise au départ. Je ne vous cache pas que j’aime que ma foulée soit guidée et maintenue. La technologie FluidAxis vient remettre un peu d’ordre dans tout cela, en guidant de façon naturelle votre foulée et permettre à vos articulations (calcanéum, métatarse et phalanges) de trouver leur place de la façon intuitive.

Asics_33_DFA#1La FluidAxis se traduit par de profondes rainures qui viennent apporter une flexibilité à la semelle pour plus de liberté et de sensation “courir pied nu”.

Naturelle, oui mais pour quel drop ?
La Asics 33 DFA n’est pas une zéro drop, ce qui en ferait un modèle de prédilection pour les adeptes du barefoot. Elle possède un drop de 4 mm ce qui lui confère une foulée naturelle, à condition bien sûr de courir sur le médio ou avant pied. Elle peut également servir de chaussure de transition pour un coureur souhaitant “switcher” vers le barefoot. Pour ce genre de changement, il faut que cela soit mûrement réfléchi et intégré à un véritable plan de transition, car il n’est pas rare de se blesser dans cette mutation alors que le but premier était d’éviter les blessures.

Quelle est la fonction de la Asics 33 DFA ?
Pour moi cette chaussure et le compagnon idéal pour vos footing n’excédant pas une heure. Au delà prévoir, une chaussure avec plus d’amorti, sauf si vous êtes déjà à l’aise avec de faible drop. Son terrain de prédilection, la route ou les chemins comme ceux qui ornent nos parcs et jardins.

La Asics 33 DFA et la vitesse ?
Cette chaussure est-elle faite pour aller vite ? L’absence de renfort, ne se fait pas sentir et vous permettra d’aller vite, tout en restant à l’aise et stable. Néanmoins, je ne la vois pas sur piste pour des distances inférieures au 800m. Elle sera par contre très à l’aise sur du fartelck ou des séances de type 3 x 3000m en nature.

Peut on faire des compétitions avec ?
Comme je le disais plus haut, cette chaussure est à réserver à des compétitions de moins d’une heure comme le 10 km sur route ou elle mettra toute sa nervosité au service du chrono.

En clonclusion
Une chaussure sans réelle surprise, mais de très bonne facture, qui viendra apporter une touche naturelle aux coureurs en quête de nouvelles sensations, sans tomber dans l’excès du zéro drop. Elle sera aussi bien à l’aise à l’entraînement que sur des compétitions de petites distances.

Fiche technique

  • Modèle : ASICS 33 DFA
  • Drop : 4 mm
  • Poids : 280 g en taille 43
  • Prix : 110 €

Plus d’infos sur le site Asics

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s