Test Nike Lunar Tempo

Publié: 9 juillet 2015 dans Récits
Tags:, , , ,

Nike Lunar Tempo Run Reporter Run

Cette chaussure qui n’a pas fait grand bruit à sa sortie, tant les similitudes sont grandes avec la Nike Lunaracer m’aura pourtant accompagné dans une odyssée sportive à travers le monde. Présentation d’une chaussure qui a pourtant tout d’une grande.

Le test de cette chaussure a commencé en février 2015. Elle correspond à mes gouts et surtout à mes attentes, à savoir une chaussure légère et nerveuse sans pour autant négliger le maintien. A cet exercice, la Lunar Tempo s’en dire haut la main.

Nike Lunar Tempo

Heureux qui comme Run Run a fait un beau voyage…
Quoi de plus excitant pour tester ces chaussures que de partir au Kenya en compagnie de Bouabdellah Tahri pour courir sur les fameuses pistes rouges d’Iten. Cette petite ville situé à 2400 m d’altitude au bord de la Rift Valley sera le terrain idéal pour tester ces chaussures.

Au programme…
Je vais vivre durant ces quelques jours à la Kenyane, surtout pour les entrainements. Le premier a lieu le matin à 6h30, il s’effectue à jeun. Le second à 17h comporte des séances de vitesses ou de musculation.

Les Nike Lunar Tempo sont faites pour le bitume des grandes villes. D’ailleurs la légende raconte qu’elles ont été inspiré du style des jeunes runners et notamment du NBRO run crew de Copenhague. Pourtant les pistes de terre semblent lui convenir à merveille. Seul bémol, la teinte jaune, ne le restera pas longtemps tant le pigment est couvrant.

J’effectue quasiment tous mes entrainements avec la Lunar surtout les séances de vitesses ou de côtes. Pour le reste ce sont les Nike Pegasus 31 qui feront le job.

Marathon de ParisRetour à Paris
La suite de l’odyssée sportive se fera à Paris à l’occasion du marathon. Au programme, des sorties longues, des séances de pistes. Il est important de préciser que les Nike Lunar Tempo ne conviendront pas à tous les coureurs et surtout en préparation marathon. Il faut être léger, moins de 66 Kg pour moi et avoir une foulée médio-pied. Si vous êtes à la recherche d’un bon amorti il faudra vous orienter vers des chaussures comme la Nike Vomero par exemple.

La Lunar Tempo en détails
Je totalise au moment de rédiger cet article près de 1000 km avec cette paire de chaussure. Il est donc grand temps de changer car la mousse est complètement tassée. Pour la remplacer je vais m’orienter vers la Nike Pegasus 32 ou la Nike Air Zoom Elite.

  • Semelle intermédiaire Lunarlon
  • Empeigne Flymesh sans couture et avec une grande aération
  • Technologie Flywire (petits câbles) pour un maintien optimal du pied, même à grande vitesse.
  • Poids : 210 g en taille 42
  • Drop : 8 mm
  • Prix : 120 €

Conclusion
Une excellente chaussure offrant un très bon rapport qualité prix. Elle conviendra à la majorité des coureurs ne souffrant pas de pronation et avec un poids inférieur à 70 Kg.

commentaires
  1. pierre dit :

    bonjour
    super test!
    au kenya quel rêve!!!
    j’ai du mal a comprendre les différences avec la lunaracer?
    a+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s