Iten, le grand voyage

Publié: 23 novembre 2015 dans Récits
Tags:, , , ,

Iten_Kenya

Pour la seconde fois de l’année 2015, je me rendrais aux côtés de Bob Tahri à Iten pour l’organisation de stages running. Le Kenya, représente le berceau de la course à pied. Sur les hauts plateaux de la Rift Valley, s’entraînent les meilleurs coureurs du monde. Présentation de ce petit monde.

Pour ce second stage, nous sommes une vingtaine de Français venus de toute la France pour découvrir un pays, une région et une méthode, celle des Kenyans que Bob Tahri s’applique depuis maintenant 16 ans.

Mon rôle sur les stages est de gérer la logistique, le community management et l’accompagnement des stagiaires de Paris à Iten. Je veille sur le groupe pour que les règles élémentaires de sécurité soient respectées et insuffle un esprit de groupe. Nombreux sont ceux qui viennent ici pour la “bagarre” avec les Kenyans et désirent s’entraîner dur dès leurs arrivée. Une mise au point est parfois nécessaire.

Rendez-vous à Roissy
Un voyage en Afrique, représente encore de nos jours une aventure. Le rendez-vous est fixé à l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle à 16 h. Notre vol ne sera pas direct, nous ferons escale à Amsterdam. Nous prenons toujours un vol de nuit, pour enchaîner avec le voyage en bus de 6h en journée. Il serait trop dangereux de voyager de nuit dans cette contrée. J’ai quitté mon appartement parisien à 15h le samedi et gagner la chambre à Iten le dimanche à 17h, soit 25 h de voyage !

Le voyage est l’occasion pour les stagiaires de faire connaissance et de partager leurs expériences. Il n’y a pas de profil type, il y a des femmes, des hommes, des jeunes, des vieux, des spécialisés sur le 800/1500 comme sur marathon. Tout ce petit groupe cohabite dans une très bonne ambiance.

Les recommandations de Bouabdellah
Notre champion est présent chaque jour et à chaque séance. Pour ce premier jour, le but est de s’acclimater à l’altitude. Pour cela, nous nous rendons de l’hôtel au stade à pied, certains sont déjà essoufflés. Sur la pelouse du stade, nous effectuons un footing de 10 mn, suivi de 5 diagonales et à nouveau 5 mn. Le seul intérêt de cette séance est de déverrouiller les jambes suite au grand voyage de la veille.

Ceci sera la première séance sur le sol africain. Il est important de bien s’adapter à l’environnement et à l’altitude. Le rythme sera de deux entraînements par jour alors il faut partir à point et ne pas se précipiter.

commentaires
  1. Michaël dit :

    Ca fait rêver. Bon séjour sportif

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s