Test Hoka Mafate Speed

Publié: 8 décembre 2015 dans Récits

Hoka_Mafate_Speed.jpg

Depuis quelques années, ce n’est plus un phénomène, mais carrément un raz-de-marée Hoka que nous vivons. Tout d’abord dans le trail, ce qui est assez logique, puis dans le triathlon et maintenant sur la route. Mais qu’ont-elles donc de spéciale ces drôles de chaussures ?

Depuis longtemps, j’observe le développement de la marque Hoka, mais j’ai toujours refusé de tester prétextant que je n’étais pas légitime à faire des tests de trail. L’actualité m’a emmené au mois e novembre à courir un ultra trail de 90 Km dans le désert marocain. Voilà un terrain idéal pour un test Hoka ?

Le test débute à Marseille
Quoi de plus exigeant que les calanques ou le massif du Garlaban pour apprivoiser ces chaussures oversize ? Lors du déballage, le choc. Punaise, elles sont énormes !

Le chaussant est incroyablement confortable, nous sommes à l’intérieur comme dans des pantoufles. Le mesh de la tige possède une petite respirabilité, mais offre l’avantage de pas trop laisser rentrer l’eau, la poussière ou le sable. Dans l’imaginaire, cette chaussure semble peser une tonne, et pourtant dans les faits, elle ne fait que 322 g ce qui est une véritable prouesse. Autre contre-vérité, le drop, il semble énorme et pourtant, il est réduit à 4 mm. Il m’a fallu relire à deux fois la notice pour réaliser cette incroyable nouvelle !

Jusqu’à là tout va bien…
Les premiers footing en nature, sont confortables et stables. Le terrain accidenté est effacé par la semelle Ultra Size de la Mafate Speed. L’accroche est irréprochable. Je suis sous le charme.

Le lendemain, je décide courir avec sur la route pour voir ? Ce sera la plus mauvaise idée que j’ai eue ces derniers temps. La première partie est parfaite, les chaussures sont légères et malgré le gros amorti, je trouve la chaussure tout de même dynamique.

Puis soudain…
Une grosse douleur dans le mollet droit, comme un coup de poignard. Je stoppe immédiatement et marche jusqu’à la maison. Je mets cette douleur sur le compte de la fatigue et des kilomètres des derniers jours. Notamment la grosse rando course dans les calanques. Je laisse reposer quelques jours, je consulte mon kiné et obtiens le feu vert pour partir courir dans le désert.

Direction le sahara
Une course à étape m’attend à Dakhla pour effectuer 3 X 30 Km sur du sable et des pierres, soit le terrain de prédilection pour la Hoka. La première étape se déroule sur un sable dur comme du béton, le manque de souplesse de la semelle réveille ma contracture au mollet. Durant les trois jours, je ne profiterais pas du super amorti et de la stabilité de ces chaussures, tant il m’est difficile de courir avec.

Conclusion
Les Hoka sont comme toutes les chaussures minimalistes, elles nécessitent une adaptation ! J’aurais dû prévoir plus de temps pour les adopter et surtout ne pas faire toutes mes sorties avec. Il est impératif de prévoir une alternance avec une autre paire durant la période d’adaptation. Je reste tout de même sous le charme de cette “petite” marque et garde l’envie de tester un modèle plus adapté à ma foulée médio pied comme la Huaka…

Hoka_Mafate_Speed 2.jpg

Caractéristiques de la Hoka Mafate Speed

  • Fit: Moyen
  • Surface: Trail
  • Category: Stabilité recherchée
  • Preferred Ride: Dynamique
  • Drop: 4 mm
  • Talon: 31 mm
  • Méta: 35 mm
  • Construction SpeedFrame légère sans coutures
  • Filtre à débris externe en mono-filet
  • Contrefort TPU externe léger
  • Système de laçage course Race-Lace par HOKA
  • Géométrie du profil de semelle incurvé sous les métas commençant plus près du cou-de-pied
  • Semelle intermédiaire légère en CMEVA sur le dessus, avec amorti
  • Semelle intermédiaire/externe en RMAT®
  • Soutien de la voûte plantaire sculpté
  • Drop de 4 mm
  • Modèle garantissant un contact total avec le sol
  • Zones stratégiques en caoutchouc, haute résistance à l’abrasion
  • Prix : 170 euros
commentaires
  1. runonline dit :

    Tu as choisi l’hovercraft de la marque pour une première approche, c’est un choix audacieux !
    Je cours avec depuis ??? 3 ou 4 ans et j’ai vraiment aimé les Mafat dans le désert, comme quoi c’est aussi une question de sensations et de pieds en effet.
    Tu devrais essayer la Huaka ou la Stinson qui seront plus proche de tes attentes. Tu devrais éviter les Stinson, Mafat, Bondi… celles dont la semelle est surdimensionnée.

    • Je dois avouer que ce n’était pas mon choix, mais celui de la marque ! Par contre, sur le sable mou, la Mafate Speed était parfaite…
      Après analyse du catalogue, le prochain modèle sera la Huaka, surement plus proche de mes attentes.

  2. Julien dit :

    « Les Hoka sont comme toutes les chaussures minimalistes »

    Tu ne peux pas écrire ça !

    trop lourdes, trop amorties; et surtout trop rigides.
    Je pense aussi que tu es trop léger pour l’eva RMAT qui a vraiment besoin qu’on lui appuie dessus pour se faire apprécier.

  3. Tu as raison, dans le cas de la Mafate, il y a une conjonction entre le drop, le manque de souplesse de la semelle et le poids qui n’est pourtant pas si énorme ?

  4. Michel dit :

    Je suis d’accord, 4 mm ou pas les Hoka sont des chaussure maximalistes. Assistance au maintien, amorti jamais vu ailleurs… Minimaliste, c’est un minimum d’interface entre le pied et le sol ! Il n’y a pas que le drop😉
    Amicalement,
    M

    • C’est bien vu Michel, il serait d’ailleurs intéressant d’avoir la définition « exacte » de la chaussure minimaliste ?

      • Michel dit :

        L’idéal de la minimaliste, le minimalisme ultime, c’est pieds nus🙂 Ensuite, si tu porte des chaussures, c’est l’interface la plus fine entre le pied et le sol (sandales Huarache, Five Fingers et compagnie…

  5. Antoine dit :

    Egalement très tenté récemment par les Hoka, j’ai commencé par le modèle le plus accessible, les Challenge ATR. Sur un trail roulant, je les trouve parfaites, venant de terminer avec la Saintélyon. Je ne peux donc que t’encourager à essayer cette paire qui est peut être la moins Hoka des Hoka.

  6. fibrerunning dit :

    les hoka sont mes prochains running shoes ! elles sont plus légères que leur aspect de chaussures a gros renforts ! Oversize ou minimalisme, le tout c de trouver son plaisir et son confort !! il y en a pour tous les gouts ! Prochainement un modele triathlon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s