Foulées du Mégara : la Tunisie court pour sa liberté !

Publié: 30 mars 2016 dans Récits

Foulées du Mégara

La Tunisie n’échappe pas au phénomène running. Avec quelques années de retard sur l’Europe, les épreuves sont ici naissantes. Il est gratifiant d’être un témoin privilégié de ce boom sportif. Focus sur les Foulées du Mégara, qui, pour sa huitième édition, nous livre une bien belle épreuve.

La Tunisie connait une passe difficile liée au contexte sécuritaire, mais ce serait mal connaître ce peuple que de les croire abattu par ce « mauvais passage ». Ils vont de l’avant et multiplient les initiatives sportives et culturelles qui visent à rassembler, contrairement aux actes terroristes qui divisent. Venir en Tunisie est devenu un acte militant, que la poignée de blogueurs et journalistes assument complètement.

Une épreuve qui court dans le sens du progrès
Sous le terme des Foulées du Mégara, sont regroupés deux épreuves :

  • La Marsoise (5 Km)
  • Le semi de la Marsa (21 Km)

Nouveauté cette année, le chronométrage par puce électronique par le biais d’une société française : Chronosphère. Toujours le tee-shirt et la médaille de l’épreuve tant apprécié par les concurrents.

Foulées du Mégara 2

La Marsoise

La première épreuve réunie chaque année le plus gros du peloton. La course à pied étant un sport naissant, il est donc logique de commencer par un 5 Km pour passer sur la distance supérieure dans le futur. La Marssoise est une épreuve non chronométrée qui est accomplie pour la plupart en marchant. Elle est festive et fédératrice autour de valeurs saines comme la santé et le dépassement. Elle réuni près de 4000 concurrents.

Semi de la Marsa
Le semi marathon est l’épreuve sportive de la journée, elle rassemble aux avants postes l’élite des athlètes Tunisien. La course se gagne chaque année en 1h 06’ compte tenue du parcours, cela représente une véritable prouesse. Elle réuni près de 1000 concurrents.

Ma course
Venu dans l’optique d’un reportage, je n’ai pas l’intention de faire un chrono. Je suis muni d’un appareil photo pour immortaliser les rencontres. Je retrouve certains concurrents rencontrés l’an dernier avec qui nous sommes restés en contact via Facebook. Nous nous retrouvons comme si nous nous étions quitté hier. C’est décidé, c’est avec Saoud que je ferais ma course. Nous avons un niveau similaire et il représente « les joggeurs Tunisiens » club non officiel de coureurs amateurs. Nous passerons la moitié de la course à papoter du running, du club et de la Tunisie.

Nous partons, sur une base de 4’ 30’’ au kilomètre. Compte tenue du dénivelé, c’est un peu rapide, mais pas suicidaire. Nous restons à refaire le monde avec Saoud jusqu’au 12e Km. Ensuite, il prendra son envol et je ne le reverrais plus jusqu’à l’arrivée. Le 14e Km représente la partie avec le plus gros dénivelé, je suis plutôt bon grimpeur, mais le kilométrage et la chaleur rendent la partie difficile.

Connaître le parcours et un véritable avantage sur cette course. Je termine en compagnie de Lionel, un blogueur français (Jolie Foulée), avec qui nous partageons les différentes ascensions qui nous mèneront à l’arrivée.

Foulées du Mégara 6.jpg

Les blogueurs présents : joliefoulee.fr + runreporterrun + jahom greg-runner
Photos : Brice ROHAUT pour www.runningmag.fr

En résumé
Une course très festive, avec des groupes sur le bord de la route. Trois ravitaillements sur le parcours. Un déficit en public, ils sont peu nombreux à nous acclamer sur bord de la route. Par contre la zone d’arrivée constitue une véritable zone sonore dont les vivas en direction des héros du jour ne faiblissent pas. Une belle course en devenir et toute l’équipe s’évertue à la rendre chaque année plus attrayante. Souhaitons leurs d’attirer dans les années proches des cohortes de Français en recherche de courses, de soleil et de dépaysement.

Plus d’infos : www.lesfouleesdumegara.com

Office du Tourisme de Tunisie : www.bonjour-tunisie.com

commentaires
  1. heifa dit :

    c’est toujours intéressant de lire des récits de courses qu’on fait écrits par d’autres personnes! Merci d’avoir fait le déplacement! A très vite!

  2. […] Jean-Pierre, qui m’a proposé de me joindre au voyage et qui a coordonné le déplacement depuis la France et qui raconte l’expérience par là […]

  3. Mounira MANAL dit :

    Très beau récit que je trouve très fidèle à l’esprit des Foulées. Merci Jean-Pierre de partager cette vision de la Tunisie plutôt ouverte, sportive et joyeuse. La réussite de cette course tient à l’organisation parfaite, à la beauté du parcours mais aussi aux coureurs qui la fréquentent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s