20 Km de Paris, la grande classique !

Publié: 11 octobre 2016 dans Récits

 

20KM_de_Paris2.jpg

Les 20 Km de Paris sont une institution, elles font parties du patrimoine sportif. La grande dame fêtait cette année ses 38 ans ! Malgré les conditions renforcées de sécurité, la fête fut belle…

Courir les 20 Km de Paris est un passage obligé à l’automne. Cette grande fête compte près de 30 000 inscrit ce qui représente 105 nationalités différentes. Cette année, compte tenu des « événements », les conditions de sécurités étaient maximale. Malgré cela, l’ambiance fut bon enfant et pas si éloigné des années précédentes.

Nouveau parcours

Le grand changement fut la modification de parcours sur la première partie. Au final, je préfère largement ce nouveau tracé. Il évite la côte du palais de Chaillot et les embouteillages. Le départ pour les sas suivant les préférentiels ne sont pas encore parfait, faute à une route trop étroite dans sa première partie. Mais le reste est parfait !

20km_de_paris3Fidèle à la Team TomTom

Pour la quatrième année, j’ai couru sous les couleurs de TomTom équipementier montre GPS. C’est un plaisir de retrouver cette équipe constituée de blogueurs, journalistes et autres influenceurs running.

Ma course

Je n’avais pas trop d’idée sur la façon dont j’allais aborder cette course. En mode reporter avec la caméra ou en compétiteur. Jusqu’au dernier moment, j’ai tenté de trouver un angle ou un reportage en lien avec une personnalité présente dans la team. Puis finalement, une heure avant le départ, je me suis dit : « pourquoi ne pas courir pour moi ? ».

J’ai la chance d’être dans le sas préférentiel 1 avec les athlètes de haut niveau. Les conditions pour s’échauffer sont optimale et surtout, nous pouvons partir dès le départ sur le bon rythme. Dans les sas suivants, il faut parfois plusieurs kilomètres avant de pouvoir courir à sa vitesse.

20KM_de_Paris1.jpg

Quelle vitesse au kilomètre ?

Il y a longtemps que je n’ai pas couru en compétition une telle distance. Je vais être prudent et partir sur ma vitesse marathon : 4’ 20 ‘’ au kilomètre. Je suis plutôt à l’aise dans la première partie, ensuite bizarrement ce sont des douleurs dans le dos et les cervicales qui vont me gêner. J’ai les muscles du dos hyper tendu, surement lié à mes nombreuses heures devant un écran d’ordinateur.

Je passe néanmoins en 42’ au 10 Kilomètre, ce qui est plutôt satisfaisant. La dernière partie constitue, d’un point de vue touristique, ma portion préférée. Après la Maison de la Radio, nous descendons sur les berges avec en point de mire la Tour Eiffel. C’est une très longue ligne droite ponctuée par les fameux tunnels qui peuvent « casser les pattes » des plus fragiles.

Le demi-tour s’effectue au niveau du musée du Louvre, désormais, chaque pas nous rapproche de l’arrivée. Sur cette portion je maintiens le cap, mais quelques coureurs me passent. Je reste sur ma vitesse de base, je n’ai pas ce sursaut d’orgueil pour aller les chercher.

La ligne d’arrivée

Nous voilà au pied de la tour Eiffel, l’arrivée est l’une des plus belles que je connaisse. Je pense à stopper mon chrono et découvre un 1h 26’’ qui me convient tout à fait. Etre sous les 1h 30’’ tout en restant « dilettante », je signe tout de suite.

La suite sera plus festive, puisque nous retrouvons les « copains » de la team TomTom pour refaire le monde ou plus exactement la course autour d’une collation qui est la bienvenue.

Finalement, le bonheur tient à peu de chose… Des copains, un footing et une bonne bière à la fin !

Plus d’infos : TomTom sur www.tomtom.com/fr

20 Km de Paris : www.20kmparis.com

commentaires
  1. fellowrunners dit :

    Cette course a l’air vraiment top. Nous avions prévu de faire le semi-marathon de Porto-Vecchio le 23 octobre prochain du coup nous ne nous étions pas inscrit au 20 km cette année. Gros gros regret car elle a vraiment l’air de vendre du rêve d’une part et surtout on ne fera même pas le semi-marathon de Porto-Vecchio #poisse lol

    Merci pour ce debrief qui nous a définitivement convaincu de nous inscrire l’année prochaine !

    Et « Des copains, un footing et une bonne bière à la fin ! » THE baseline de l’année ;

  2. Anonyme dit :

    Courir sans la pression de faire un chrono réserve de belles surprises, prendre du plaisir en faisant un bon chrono parfois inespéré que du bonheur. A bientôt JP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s