Titan Desert by Garmin 2018

Publié: 12 mars 2018 dans Récits

Le désert ne finit de pas de fasciner les aventuriers de tous poils. Parcourir à vélo les étendus immenses du Sahara marocain offrent aux concurrents une sensation d’absole liberté. Gros plan sur cette épreuve VTT en étape par le son chef de projet Théo Bayssat.

Pour cette nouvelle édition 2018, ils seront 600 bikers à s’élancer sur les pistes sableuses du Maroc. La course comporte 6 étapes ce qui représente un total de 600 km à travers l’Atlas, et les dunes du Merzouga. Le peloton est composé d’élites comme Cadel Evans qui sera cette année un guest de luxe pour parcourir la première étape en compagnie du peloton, mais surtout de passionnés anonymes qui viennent cherchés l’aventure, le dépaysement et le dépassement.

Les dates : départ le 29 avril, arrivée le 4 mai

La suite de l’article est issue du dossier de presse de l’épreuve et donne une idée précise de ce qui attendra les concurrents du 29 avril, arrivée le 4 mai.

Une idée folle

Le concept de la Titan Desert by Garmin est d’une simplicité et d’une efficacité redoutables : 6 jours de course pour 6 étapes, plus de 600 kilomètres à parcourir en VTT dans un format de compétition qui mêle performance sportive et course d’orientation. Les riders courent le jour et, la nuit venue, profitent du confort d’un bivouac premium… sauf lors de l’étape marathon qui impose un bivouac plus restreint. En 12 ans, la Titan Desert by Garmin s’est construit une légende dont l’écho ne cesse de se diffuser à l’international. Si les Espagnols constituent le cœur du peloton, une trentaine de nationalités est attendue sur les pistes de l’Atlas fin avril, dont un contingent français surmotivé.

Le parcours

Le tracé de la Titan Desert by Garmin sillonne un territoire incroyable entre Boumalne Dadès, petite cité agrippée à un plateau aux pieds des sommets du Haut-Atlas, et Erfoud, qui s’étire dans la dernière oasis avant le désert. S’y trouvent les monts du Haut-Atlas et leurs pistes caillouteuses, le désert de pierre et les extraordinaires dunes de sable de Merzouga, pour 5 kilomètres dans un paysage à couper le souffle. Bref, ça roule souvent au cours des 600 km, ça monte – 7 500 m de dénivelé positif –, mais ça patine aussi, au point de parfois devoir mettre pied à terre. La Titan est un défi de chaque instant.

Le combat sportif

Sur les 6 étapes, il faudra rouler, mais aussi s’orienter. Les riders partent riches de tracks GPS qui permettent de suivre le parcours. Un marquage léger, ramassé au fil de l’événement, permet aussi de faciliter l’orientation. L’essence du jeu est donc de trouver les astuces pour couper les trajectoires ou favoriser les parties roulantes pour échapper aux pièges du désert. En général, pour les plus rapides, les étapes durent de 3 à 5 heures. Les derniers peuvent passer jusqu’à 12 heures par jour à vélo.

Deux défis viennent en outre épicer les débats. Premier défi, une étape marathon qui se courra sur deux jours. Ce morceau de bravoure prive les riders du confort des bivouacs habituels pour une nuit et les contraint à porter le nécessaire pour deux étapes. Second défi dans le défi, l’étape Garmin. Une étape de pure navigation pour laquelle les riders n’auront à leur disposition que les 7 points de passage obligatoires. Ils devront s’en remettre à leur instinct.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s