Garmin, le Sahara à l’Instinct !

Le désert du Sahara marocain et plus précisément la région du Souss-Massa-Drâa offre un excellent terrain de jeu aux aventuriers en herbe qui souhaitent gouter aux joies de la navigation et de l’effort perdu au milieu de nulle part. La rédaction de Wider Magazine m’a envoyé dans cette région reculée pour que je découvre en compagnie d’autres journalistes le nouveau modèle de montre GPS la Garmin Instinct.

Dans ce genre de périple, le voyage est aussi épuisant que la destination. Au départ de Paris, un premier avion à destination de Marrakech, puis un second nous mène à Ouarzazate, surnommé le Hollywood du Maroc. Mais dans le genre aventures routières, le meilleur reste à venir. Il est désormais 20 h, nous sommes sur le Tarmac d’un aéroport qui ressemble plus à un gymnase qu’à Roissy et un mini-bus nous attend pour mettre le cap au sud. Durant quatre heures, ce véhicule nous servira de salle à manger mais également de chambre à coucher. C’est à minuit que l’on s’arrête enfin, cet arrêt indique la fin de la route mais pas la fin du périple. Nous grimpons désormais dans d’authentique 4×4 du désert pour une dernière partie sportive. Le Sahara c’est magique, mais la nuit, c’est plutôt quelconque… Nous sommes secoués dans tous les sens, il est impossible de dormir. Lorsque les moteurs stop enfin, il est 2h30 du matin, nous sommes au pied d’un Acacias en plein désert et notre guide indique, c’est ici que nous allons dormir. Dans ma tête, je pense, il va falloir monter les tentes pour le bivouac ? J’avais oublié que l’intitulé de ce voyage était « navigation et survie » …

À la façon des Touaregs

Un simple tapis persan posé à même le sable, un duvet et la suite avec vue est prête. Je viens dans le Sahara pour la troisième fois, je sais donc qu’il y fait extrêmement froid la nuit. C’est donc en compagnie de ma veste, mes chaussettes et mon bonnet que je passerais la nuit. Au réveil, il fait encore sombre, j’ai la chance d’assister à un levé de soleil sur les dunes. Le spectacle est incroyable, il éclipse en un instant tous les aléas du voyage de la veille.

Nos guides et initiateurs en survie sont français. Immédiatement, nous sommes dans le bain, les instructions et le déroulé de la journée quasi militaires nous sont donnés pendant que nous buvons un thé à la menthe en croquant dans une banane. Au programme plusieurs ateliers qui n’auront d’autres vertus que de nous faire vivre pleinement cette expérience dans le Sahara. Un mélange d’épreuves de navigation en utilisant la montre Garmin Instinct et d’initiation à la survie en apprenant les gestes basiques qui feront la différence dans le désert.

Un peu à la façon de Koh-Lanta

Pour pimenter le tout, nous créons deux groupes, les bleus et les noirs pour nous affronter sur les différentes épreuves. La première consiste à entrer des coordonnées GPS dans la montre et à naviguer jusqu’à ce point situé à environ 5 km. Débute alors, une cavalcade à travers les dunes. La plupart des journalistes présents possède une bonne condition physique et pratiquent le trail c’est donc en mode « gazelle » que débute cette journée ! Sur la journée, nous aurons trois épreuve de navigation, dont une qui consistera à prendre un point GPS le plus rapidement possible au sommet de l’Erg de Chegaga qui culmine à 60 m. C’est en équipe que nous choisissons d’agir, nous formons des relais ou chacun à leur tour les coureurs imprime un rythme et forme une trace dans ce sable si fin et meuble. Notre stratégie est payante, nous remportons haut la main, cette épreuve de vitesse. Nous sommes épuisés, mais avec un grand sourire !

Suivront les ateliers survie pour nous initier aux règles de bases dans le désert.  Le premier consiste à allumer un feu avec une pierre à feu constitué d’une tige de magnésium et d’un grattoir. A ma grande surprise, c’est assez simple, le coton ou les brindilles s’enflamment en quelques secondes. Le second nous apprendra les bases du filtrage de l’eau. En différents points du désert sont situés des puits qui permettent de récupérer de l’eau. Mais celle-ci est saturée en sable, il faut alors la filtrer. Pour cela nous utilisons notre chèche ou notre tee-shirt. A l’issu le sable reste sur le textile, mais cela ne rend pas pour autant le liquide propre à la consommation. Il faut placer une pastille désinfectante et patienter quelques minutes. Le dernier atelier sera le plus épuisant et le plus drôle. Nous avons simulé un blessé qui est dans l’impossibilité de marcher. Pour cela nous devons constituer un brancard avec les éléments dont nous disposons et le transporter sur trois kilomètres. La difficulté ne fut pas de fabriquer l’appareillage, mais le transport d’une personne de près de 80 kg sous un soleil de plomb… Cette dernière épreuve clôture, la journée « navigation et survie », pour fêter ça nous enfourchons des dromadaires, pour rejoindre le camp ou nous dinerons autour du feu et d’un méchoui Touareg.

 

Garmin Instinct en détail

Ce voyage fut articulé autour de l’utilisation et la découverte de la nouvelle Garmin Instinct spécialisée dans les pratiques outdoor. Cette montre se situe sur le créneau du lifestyle-aventure en concurrence avec la Casio G-Shock. Elle s’adresse également aux « aventuriers » qui souhaitent naviguer ou enregistrer une trace GPX de leurs parcours. Les trailers ne seront pas dépaysés car la navigation reprend l’ergonomie de la gamme Fénix.

Quelles sont les qualités de cette montre ?

Cette montre GPS multifonctions est résistante et inclue les outils dédiés à l’aventure comme par exemple l’accès au trois norme de satellites que sont le GPS américain, le GLONASS russe et désormais le satellite européen Galileo. Ce combo vous permettra un suivi de vos acticités dans les zones les plus reculées de la planète. Au niveau de la batterie, le constructeur annonce jusqu’à 14 jours en mode montre connectée ; jusqu’à 16 heures en mode GPS et jusqu’à 40 heures en mode économie d’énergie UltraTrac, ce qui permet de belles balades ! Toujours pour les aventuriers, le compas électronique 3 axes et l’altimètre barométrique vous aideront à vous orienter. Mais le plus simple pour la navigation est de préparer son voyage en repérant sur Google Map (par exemple) des waypoints ou en chargeant des traces GPX. Apparait alors sur votre montre une flèche qu’il faudra suivre scrupuleusement pour arriver à bon port. Autre fonction intéressante de navigation le « TracBack » qui vous permet de revenir jusqu’à votre point de départ selon deux options. Soit un retour à « vol d’oiseau » qui trace une droite entre votre point actuel et le lieu d’arrivée, soit un retour par le chemin qui vous a permis d’arriver là.

Si nous parlons d’aventures et d’outdoor, nous devons envisager la solidité de cette montre. De ce côté pas de soucis, puisqu’elle répond à la norme militaire américaine 810 G en matière de résistance à la chaleur et aux chocs. Le verre traité anti-rayures et chimiquement renforcé, offre un contraste élevé même en plein soleil du Sahara. Le boitier en polymère garantit une résistance aux chocs et le bracelet en silicone, une excellente ventilation ainsi qu’un bon maintien.

La prise du cardio au poignet tout au long de la journée, permet de monitorer votre fréquence cardiaque, votre activité et votre niveau de stress afin de vous permettre d’évaluer vos capacités et vos efforts. De nombreux profils d’activité sont déjà préinstallés, comme les fonctions d’entrainement pour la course à pied, le vélo, la natation… Elle permet également de bénéficier des différents Widgets disponible chez Garmin.

La Garmin Instinct possède peu de défauts, le plus notable est l’impossibilité d’utiliser le mode multisports pour le triathlon ou les raids. Vous devez dans ce cas, prendre chacune de vos activités individuellement. Le second est l’impossibilité de se connecter pour l’instant à Connect IQ, mais cela est-il si grave ?

Prix : 299,00 €

Plus d’informations sur le site du constructeur Garmin : www.garmin.com

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s