Archives de la catégorie ‘Portraits’

Dans le paysage français du triathlon, Bertrand Billard brille par ses titres mais également par son implication et sa gentillesse. Rencontre avec la nouvelle recrue Isostar… (suite…)

Publicités

ThanksPaula_runreporterrun

L’histoire de Paula Radcliffe, ressemble à un conte de fées, loin des clichés de l’athlétisme “classique”. Elle ne cours pas pour fuir la misère, ou améliorer son quotidien, elle court juste pour le plaisir, le sien mais également le notre. Retour sur une athlète hors du commun.

(suite…)

Rencontre avec Blaise Dubois

Publié: 11 décembre 2014 dans Portraits, Récits
Tags:

Considéré comme une référence en prévention des blessures en course à pied, Blaise Dubois est devenu un leader international dans ce domaine. Sportif invétéré, il se considère d’abord comme un clinicien spécialisé dans la prévention et le traitement des blessures. (suite…)

.

J’ai su garder mon regard d’enfant envers les athlètes, je fonctionne en mode fan avec la fraicheur et la naïveté qui va avec. Si l’on m’avait dit que je ferais un jour un footing avec celui que j’admire dans les vidéos « Get Ready For » ?

Comment j’en suis arrivé là, moi qui ne cours quasiment pas de trail ? Je suis un grand consommateur de vidéos sur internet. Des vidéos d’athlètes (triathlon, marathon, trail…). J’ai donc visionné pas mal de « kilian’s Quest » et par magie de la technologie, l’on me propose des vidéos « similaires ». C’est ainsi que j’apprends à connaitre Sébastien Chaigneau ?

En contact avec la plupart des marques partenaires de Seb, je guette sa venue à Paris pour une promotion. Comme pour la plupart des hommes de montagne, leur venue à Paris n’est jamais de gaité de cœur ! La rencontre aura lieu à l’initiative de Compressport qui dévoilera son nouveau concept : « on/off » dont je vous parlerai rapidement.

Rendez-vous dans un café
La conférence de presse a lieu en fin d’après-midi. Au programme, des chiffres, du concept, du test et… une session avec Seb sur les pentes de Montmartre. L’auditoire est studieux et réceptif. Mais chacun trépigne ! Courir avec un champion de cette classe n’est pas courant.

A fond dans les rues de Paris
Je suis étonné de l’allure que prend notre peloton. Comme ça, sans préliminaire ni échauffement, c’est un départ en trombe. Je reste à l’arrière pour papoter avec les amis. Chacun son tour, Seb peut bien attendre !

La butte Montmartre
Nous voilà au sommet. Nous avons gravi ensemble cette montagne… parisienne. Nous immortalisons l’instant sur les fameuses marches en nous frayant un passage au milieu des japonais en goguette. Il est temps de rejoindre la vallée. Nous descendons par la face Est les fameux escaliers.

Mon interview
Devant le Moulin Rouge, je sors la caméra et improvise une interview. Ce sera une double première pour monsieur Chaigneau ! La première fois qu’il court à Paris et la première interview en courant. Dans les deux cas, je suis à ses côtés, plutôt sympa, non ?

Les minutes sont des secondes, nous retrouvons notre camp de base et les médias qui attendent pour leur interview « classique ». Ce fut un moment délicieux en compagnie d’un homme d’une grande simplicité et d’une grande humilité. La plénitude des montagnes a t’elle une influence sur ces sportifs ?

 

Plus d’infos

Sébastien Chaigneau : www.sebchaigneau.com

Compressport : www.compressport.fr

 


.

Chaque semaine les coureurs parisiens ont rendez-vous pour des « running sessions » avec la marque Nike. Ces séances gratuites proposent des runs ludiques et festifs à travers les rues de la capitale.

Ils sont jeunes, ils sont beaux et partagent la passion du running. Voilà le point de départ du Run75Crew ! Un peu à la manière des « afterworks » ou « happy hours »  ils se retrouvent à la sortie du bureau pour un moment sportif et festif. Les qualités sportives ne sont pas prédominantes, seules comptent la bonne humeur et l’envie de partager. La centaine de personnes se décompose en deux groupes, pour le premier une distance de 5 km et 10 km pour le second. Les coachs animateurs se servent de sonos portatives pour rythmer les  sessions. L’ambiance est garantie…

Des invités prestigieux
Régulièrement des athlètes Nike viennent accompagner et prodiguer de précieux conseils. La championne olympique Allyson Felix avait, à l’occasion de l’ouverture du nouveau Nike Store Running inauguré ce concept de guests. Par la suite, Christelle Dauney meilleure marathonienne française et auteure d’une magnifique 4e place au dernier marathon de New York, avait participé également. Ce jeudi, celui que tout le monde attendait est l’ancien recordman d’Europe du 3 000 m steeple à Berlin en 2009. Bob Tahri a opéré en 2013 un grand virage dans sa carrière en « montant » sur marathon. Il s’aligne sur le mythique marathon de New York avec de grosses ambitions. Après avoir joué aux avant-postes avec les redoutables kenyans, il touche le « mur » du 30e km et doit laisser filer. Il termine à la très honorable 15e place avec un chrono de 2 heures 18′ 16″. La course est remportée par le kenyan Geoffrey Mutai en 2 heures 08′ 24″.

Mes questions sur les ambitions de Bob Tahri en 2014
Bob Tahri_Run Reporter Run
« 2013: j’ai fait mon premier marathon. 2014: je pulvérise mon chrono ! » La principale question que j’avais pour Bob Tahri portait sur sa participation au marathon de Paris en avril ou New York en novembre ? Le service de presse m’indique qu’il est un peu tôt pour l’annoncer et que sa décision n’est pas encore prise. La seule chose que je puisse communiquer est qu’il a soif de revanche à New York, il y a donc de forte chance qu’il soit à Big Apple. Son ambition chronométrique ? Passer sous la barrière des 2h 10’ ! Ce chrono est à sa porté selon les spécialistes. Nous ne manquerons pas de suivre sa progression. Sinon pour le reste, on ne change pas une équipe qui gagne, il continuera de faire confiance à Jean-Michel Dirringer son entraineur et reste licencié au club de sa ville : Athlétisme Metz Métropole. Idem pour son équipementier, Nike qui lui renouvelle toute sa confiance. Alors souhaitons lui bonne chance pour cette nouvelle année…

Plus d’infos :
http://runningfrance.fr/tag/run75crew/

http://www.bob-tahri.com

Oxfam Trailwalker

Oxfam France est une association de solidarité internationale qui a pour objectif de construire avec chaque citoyen un monde plus juste. Événement sportif et solidaire où des équipes de 4 personnes parcourent 100 kilomètres en moins de 30 heures et collectent des fonds pour lutter contre les injustices et la pauvreté. Départ pour l’aventure le 25Mai 2013. Rencontre avec l’équipe « les Nations Unies »…

Un événement international
Le Trailwalker Oxfam a vu le jour à Hong Kong il y a plus de 30 ans. Depuis, ce défi sportif par équipes n’a cessé de grandir pour devenir un événement international et se parcourt aujourd’hui à travers le monde entier comme en Angleterre, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Japon, à Hong Kong, en Belgique et en Irlande. La France est le dixième pays à l’avoir organisé. L’Allemagne a organisé son premier Trailwalker en septembre 2010 et l’Espagne en mai 2011. L’Inde est, à son tour, entrée dans l’aventure en février 2012.

Avallon et le parc du Morvan accueil le Trailwalker 2103
La forêt y est omniprésente. Elle couvre 45 % de la superficie totale du parc. Avallon est située sur un plateau dominant la vallée du Cousin, en Bourgogne, aux portes du Parc Naturel Régional du Morvan .

Trois questions à Fanny Boquillet de l’équipe « Les Nations Unies » :

Pourquoi avoir choisi cette course pour exprimer votre solidarité ?
Oxfam est une organisation qui regroupe 17 ONG dont leurs actions concrètes sont transparentes et communiquées au grand public. Étant déjà impliquées dans des domaines caritatifs, et évoluant dans le milieu du sport, l’idée de parcourir 100kms pour Oxfam dans un cadre qui nous force à nous dépasser pour ces populations dans le besoin nous semblait extrêmement forte en symboles. Mêler les 2 univers qui nous ressemblent le plus, se dépasser à travers le sport en servant une cause qui nous tenait à cœur était probablement le plus beau challenge que l’on pouvait faire… cette année 😉

Quel est le profil de votre équipe ?
Quatre filles de nationalités différentes, Russe, Hollandaise, Marocaine et Française sportives et engagées dans des évènements caritatifs depuis longtemps. 4 personnalités totalement différentes et c’est cette richesse qui nous poussera à aller au bout. En bref, une détermination sans faille et de l’énergie à revendre, voilà en deux mots le profil de notre équipe.

Quel est le budget pour participer à ce genre d’épreuve et comment pouvons-nous vous aider ?
Pour cette course, nous avons estimé un budget de 1800 euros. 1 500 euros qui sont nécessaires à la participation, et cet argent est intégralement reversé à Oxfam pour lutter contre la pauvreté et l’analphabétisation en Afrique. Les 300 euros restant dont nous avons besoin couvriront le trajet pour aller de Paris en Bourgogne, notre équipement (nourriture et vêtements) et notre séjour là-bas. Des entreprises nous ont également offert des dotations : des gels pour le parcours et des produits de récupération. Plus qu’un challenge personnel, c’est une action commune qui nous permettra de changer un peu le monde, à notre manière… Avant tout, merci pour tout, votre soutien nous est primordial, alors continuez à en parler autour de vous ! Les petits ruisseaux font les grandes rivières…

Pour ce faire, nous avons mis notre projet en ligne sur la plateforme de sponsoring participatif. Le lien est sport.sponsorise.me/oxfam-trail/

Site de l’épreuve : www.oxfamtrailwalker.fr

oxfam france

Romain marathon de Rome

Pour Romain Pizzanelli, l’effort physique n’est pas juste un moyen d’être en forme, il représente une philosophie de vie. Cela fait maintenant 31 ans que le sport fait parti de son éducation et ces valeurs feront partis de l’éducation de son enfant à venir. Il ne se contente plus de courir pour le plaisir ou un chrono, il cherche à donner un sens à ses actes. C’est pourquoi, il va mettre pour la seconde fois son action au service d’une bonne action. Portrait de Romain…

Romain cyclisteJe commence le sport dès mon plus jeune âge, papa et oncle cycliste, je ne me vois pas faire un autre sport… Après des essais peu concluant en judo, basket … je débute le vélo en cadet. Les saisons se suivent je suis passionné mais pas assez contentieux et acharné comme je peux l’être aujourd’hui pour la course à pied. Après mon titre de Champion de l’Essonne Espoir FFGT en 2001, je décide d’arrêter pour d’autres motivations… Je n’ai de plus, plus le temps de m’entrainer. Comme on me le demande souvent alors « mais comment as-tu pris goût à la course à pied ».

Tout simplement après le travail, le seul sport qui arrive à combler le manque du vélo est la course à pied. Je me souviens encore de mes premières sorties ou je n’avais rien à voir avec le « runner » que je suis devenu aujourd’hui. Mais il y a un début à tout, je regrette d’ailleurs ne pas être passé par la case école d’athlétisme plus tôt mais le vélo a été une bonne école aussi.

D’ou mon goût prononcé pour la longue distance et notamment le marathon. Aujourd’hui et contrairement à mes débuts, j’arrive à prendre du plaisir sur mes séances VMA et sur des distances plus courtes. Je dois passer par là pour espérer encore m’améliorer.

Romain c’est 7 marathons au compteur
Son palmarès est en quelques années assez éloquent, trois marathons sous les 3h à Nice/Cannes, Rome puis Berlin. A chaque départ, la motivation est différente. Il est vrai, que depuis mes 2h50 à Berlin en 2011, je n’ai pu réellement confirmé mon temps sur un autre parcours. En 2012 NY était mon principal objectif et bon nombre de personnes pensaient que se serait difficile pour moi de rééditer un nouveau chrono proche des 2h50 ! La faute à un parcours bien plus compliqué qu’en terre Allemande. La course à pied c’est aussi sa, savoir et pouvoir se prouver que l’on peut encore aller plus vite.

Le 07 Avril, il s’élancera pour son 8e marathon
Comme pour le marathon de New York ; je ferai en sorte d’allier ma passion à une association caritative. Mon choix : Mécénat Chirurgie Cardiaque, pourquoi ce choix ? Le rapport sans doute avec le cœur ? Sans cœur on ne peut courir et sans cœur on ne peut donner… Les enfants sont en plus une magnifique motivation ! Tous les renseignements sont sur le site : http://www.mecenat-cardiaque.org/ ou sur ma page alvarum : http://www.alvarum.com/paris2013uncoeurpourunevie

Romain le gout de l'effortLa course à pied, c’est aussi…une saison mouvementée avec le changement d’entraineur pour le côté sportif et d’un nouveau poste professionnel pour le côté privé. Une rencontre au passage avec Fabrice BELOT qui apprend à me connaître de sa Nouvelle Calédonie. J’avais un peu perdu le goût de la course à pied et Fabrice m’a très vite redonné l’envie. Cela ne s’explique pas.

La course à pied doit rester un plaisir
On me dit souvent trop me prendre la tête et que la course à pied doit rester un plaisir. Il est évidant qu’elle ne peut être autre pour moi, mais j’aime m’investir dans chaque objectif que je me fixe du mieux que je peux. La préparation n’a réellement débuté, mais la tête y est déjà ! Les kilomètres s’enchainent avec les séances pour cumuler un peu plus de 80Km par semaine… Début Février, nous rentrerons dans le plan de 8 semaines. Encore beaucoup de travail et d’investissement personnel à venir mais pour être à nouveau marathonien ce sera le minimum. Le chrono, s’adaptera le jour J avec une petite idée mais pour le moment place à la préparation ! Pour une association, un cœur, un enfant, un événement !

logo