Articles Tagués ‘ASSU 2000’

.
Participer à Odyssea, ce n’est pas simplement faire une course. C’est un geste fort et solidaire. Plusieurs formats sont proposés, la course enfants, le 10 km, le 5 km et la marche. Chacun sa distance, chacun son rythme, mais tous le même objectif : faire avancer la recherche pour faire reculer ce foutu crabe…

Créée en juillet 2002 à l’initiative de Frédérique Quentin, ancienne athlète de l’équipe de France d’athlétisme et de Frédérique Jules, kinésithérapeute, ODYSSEA, association de loi 1901 à but non lucratif, récolte chaque année des fonds destinés à la lutte contre le cancer du sein. Le rendez-vous est maintenant bien ancré dans le paysage des courses de rentrée, même s’il se trouve en concurrence avec le 10 km de Paris Centre. Ce n’est pas moins de 32 000 concurrents à majorité féminine (70%) qui ont participé ce week-end à la course Odysea. Fait notable de cette course, la totalité des bénéfices sont reversé à la recherche contre le cancer par le biais de l’hôpital  Gustave Roussy et à l’association Prolific.

Son circuit de courses à travers la France a permis, depuis sa création, de rassembler plus de 260 000 personnes et de reverser dans chacune de ses villes étapes plus de 2,6 millions d’euros au profit de la recherche, de l’accompagnement des patientes et de leur famille ou de l’information sur le dépistage précoce.

Cette course génère une émotion indescriptible, car athlètes confirmés ou simples sportifs du dimanche donnent de leur temps et de leur sueur pour une noble cause. Il n’est pas rare de voir des personnes ayant été touché par la maladie prendre le départ, juste pour témoigner que cet effort n’est pas vain et qu’il faut continuer le combat. Sur la ligne d’arrivée, tous fiers d’avoir accompli leur petit défi sportif et surtout d’avoir contribué à la lutte contre le cancer du sein. J’avais eu l’occasion de voir à New York la version américaine d’Odyssea et là-bas d’anciennes malades portent des écharpes avec la mention « survivor » et déclanche sur leur passage des « hourras » et des scènes de liesse collective.

Parmi les partenaires principaux de ce circuit, le courtier en assurance ASSU 2000 avec en figure de proue Christine Arron propose une prime Sport Santé  http://www.assu2000.fr/sport qui accompagne certains de ses sociétaires. Son rôle ne s’arrête pas là, la société est impliquée dans le circuit national Odyssea depuis quelques années maintenant et créé à chaque édition l’ambiance en offrant par exemple l’échauffement commun ou les conseils de Christine Arron pour les débutants. Ils ont réalisé une très belle infographie reflétant le bilan d’Odessa. Souhaitons que les chiffres soit toujours en hausse…

Infographie-Odysséa

Publicités

.
Partir à la rencontre de nouvelles contrées est toujours chose intéressante, mais si vous rajoutez à cela une dimension humaine, vous obtenez Odysséa Dijon avec la Runnosphère.

Fort de notre partenariat avec ASSU 2000, nous avons la possibilité de participer à quelques courses en France. C’est ainsi que ce week-end nous sommes partis Philippe (Jahom), Greg Runner et moi-même à la découverte de la capitale de la Bourgogne. Le rendez-vous est fixé à la gare de Lyon, nous sommes comme des gamins qui vont partir en colonies de vacances à la fois excités mais avec une pointe d’inquiétude sur le déroulement du voyage. Quand vous prenez trois passionnées de course à pied et que vous les mettez dans un wagon, les discutions ne sont pas très variées. Cela tourne essentiellement autour du running et de ses à-côtés, tout en feuilletant le dernier Jogging International.

Arrivée à Dijon
Nous voilà à Dijon gare, le souci, le parc qui abrite la course Odysséa se trouve à quatre kilomètres du centre ville ! Notre voisin de wagon qui rentre d’un séjour à Paris se propose gentiment de nous accompagner en voiture sur place, une aubaine, d’autant que le départ sera donné dans seulement 1h30.

Une vague rose
Sur place règne une ambiance inhabituelle aux courses « classique », l’ambiance est plus familiale et surtout plus décontractée. La plupart des concurrents portent le tee-shirt rose de la course, c’est donc près de 3500 maillots rose qui « grouillent » autour de l’arche de départ. Nous prenons possessions de nos dossards auprès de notre sponsor ASSU 2000 et nous prêtons volontiers au jeu des photos d’avant course.

En mode reporter
Pour moi pas de compétition, mais l’envie de faire un beau reportage sur cette cause qui me touche pour de multiples raisons. Je déambule au milieu du peloton à la recherche d’images. Nous sommes si nombreux qu’au moment du départ, je suis encore dans le parc, assistant sans stress, au coup de pistolet.

Sur les chapeaux de roues
Comme souvent dans les course « amateurs » de nombreux présomptueux partent vite, trop vite. En remontant la foule par l’arrière, j’assiste à la panne technique de nombreux concurrents rougis par l’effort et à la recherche de leurs souffles. Je croise au détours des allées mes camarades de la Runnosphère et n’hésite pas à « tricher » pour les rejoindre. Je passerais mon temps entre la tête de course et l’arrière du peloton, filmant tour à tour les premiers et les derniers pour constater que chacun à son allure donne le meilleur de lui-même. Je réaliserais plus tard que j’ai fait plus que les 10 km annoncés par l’organisation à cause de ses nombreuses rencontres, mais quel bonheur de pouvoir échanger…

L’arche rose
Je décide de finir avec Philippe et Greg et d’immortaliser leurs arrivés triomphales. Les derniers kilomètres sont un véritable slalom entre les concurrents qui en sont seulement à leurs premiers tours. Rajouté à cela une chaleur écrasante et vous comprenez mieux les couleurs qui ornent nous joues émaciés. La course est terminée, chaque concurrent a le sentiment d’avoir couru « utile ». Ils ont bien raison car ce n’est pas moins de 22000€ qui furent récoltés au profit de la lutte contre le cancer du sein. Une belle somme qui sera reversé au Centre Georges-François Leclerc.

Merci à tous les concurrents d’avoir transformés cette course en une grande fête !

http://www.assu2000.fr/sport/presentation

A lire également les récits de :

Greg Runner : http://www.greg-runner.com/2013/06/10/mon-odyssea-de-dijon-avec-assu-2000/

Jahom : http://jahom.wordpress.com/2013/06/10/odyssea-dijon-2013/#more-2957

10012361

Schneider Electric, Adidas, Caisse d’Epargne, Asics, Areva, Nike, ASSU 2000, RMC, Air France, Nissan, etc…La course à pied est actuellement « LE » sport tendance par excellence largement préempté par les entreprises dans le cadre de leurs stratégies de communication interne et externe. C’est en ces termes qu’était annoncée la conférence 
du Club Sport & Business RMS-NETWORK.

Il n’en fallait pas plus pour éveiller ma curiosité, car je vis de l’intérieur ce phénomène par l’intermédiaire du blog et de notre association « La Runnosphère » qui regroupe quarante des blogs les plus influents sur le Running. Nous sommes de plus en plus en plus courtisés et considérés par les marques, qui cherchent à véhiculer via la course à pied des images positives de leurs marques.

Effet de mode ou de marketing ?
Notre sport véhicule de vraies valeurs de dépassement et de tolérance. La plupart d’entre nous ne serons jamais sur le podium, mais chacun s’applique à donner le meilleur sur les différentes courses du week-end. C’est justement cette valeur qui est mise en avant par les annonceurs : « just do it », « Go hard or go home », « no pain, no gain »…

Un beau plateau d’intervenants
Virgile Caillet : Directeur de KantarSport et ancien Directeur Général Adjoint de la Fédération Française d’Athlétisme

Olivier PEULVAST : Directeur du Développement RMC SPORT
, Olivier viendra nous présenter « RMC RUNNING », lancé le 5 avril 2013 en partenariat avec ASSU 2000, avec 2 ambassadeurs : Stéphane DIAGANA et Christine ARRON

Qu’avons nous appris de la soirée ?
La soirée devait s’articuler sur les marques et le business, mais au final pour cause de sujet non maitrisé par l’organisation, tourna essentiellement sur le modèle économique de la Fédération Française d’Athlétisme. La grande richesse de la soirée viendra de la salle… de nombreux participants étaient des acteurs du sport business. Le cocktail fut donc tout aussi intéressant que le colloque.

Ce qu’il faut retenir…
La plus belle rencontre de la soirée, je la dois à Olivier Peulvast, de RMC Sport, un vrai passionné et surtout un homme très à l’écoute des nouvelles technologies que représentent les blogs, les réseaux sociaux et les différents forums. Je n’ai aucun doute sur le rapprochement de nos deux organismes tant les passions et les passerelles sont nombreuses.

Odysssea Dijon

Le circuit Odysséa 2013 compte 8 épreuves réparties sur le territoire Français dont une à la Réunion. Chacun le sait, courir c’est bien, mais pour une bonne cause, c’est mieux ! Odysséa propose de courir ensemble contre le cancer du sein.

Sponsor principal du circuit, ASSU 2000 vous propose de gagner votre dossard pour les étapes de Chambéry le 1er juin ou Dijon le 8 juin. Pour gagner rien du plus simple : être fan de la page Facebook Prime Sport Santé by ASSU 2000 et envoyer à l’adresse suivante (run.reporter.run@gmail.com) la motivation qui vous lie à l’épreuve.

https://www.facebook.com/PrimeSportSante

Je serais avec quelques membres de la Runsophère à l’étape de Dijon. Alors raison de plus pour rejoindre le mouvement ?

.

Une semaine seulement après le marathon de Paris me voilà « on the road again », cette fois pas de compétition ni de challenge juste l’envie de partager un bon moment avec les membres de la Runnosphère du nord de la France.

Tout commence par une invitation à l’initiative d’Assu 2000 pour nous faire découvrir cette grande fête qu’est la Nocturne de Lille. Le parcours une immense ligne droite de dix kilomètre qui démarre à Tourcoing pour finir dans le centre de Lille.

Nous sommes trois blogeurs de la Runnopshère à faire le déplacement, Emmanuelle, Philippe et moi. L’idée c’est d’aller à la rencontre de nos amis nordistes et d’établir de véritable relations avec les blogeurs comme Johan membre également de notre association et de lui apporter notre expertise en matière de Pasta Running Party.

Au cœur du peloton
Nous nous glissons au milieu des 4000 coureurs pour faire la fête. Clément lecteur du blog et dont j’ai fait la connaissance quelques heures auparavant me fait part de son record sur la distance. Je lui propose de l’accompagner sur ce qui va devenir SA course. Nous partons prudemment, pour au fil des kilomètres sentir que la forme est là. Alors pourquoi ne pas tenté le record ? Nous démarrons la compétition dans les trois derniers kilomètres sur des bases de 4’ 45’’ au kilo que Clément supporte à son grand étonnement. Il fait preuve d’un grand courage et c’est logiquement que le chrono lui apporte sa belle récompense. Un nouveau record sur 10 km : en 48’ 17’’. Je suis fier de lui, nous nous congratulons.

Le reste de la soirée se jouera sur une autre compétition entre nordistes et parisiens autour d’une belle tablée pleine de spécialités locales comme le Welsh ou la bière Karmélite. Voilà une soirée comme la Runnosphère les aime pleine de sport et de partage.

Un grand merci à notre partenaire pour cette invitation

http://www.assu2000.fr/sport/presentation

Facebook Prime Sport Santé by ASSU 2000

Site GoPro : http://fr.gopro.com/products/?gclid=CNGsp-Ll07YCFZLKtAodgW8A1w

.
Dans le cadre de la préparation au marathon de Paris en avril prochain, il est courant d’intégrer un semi à quatre semaines de l’échéance. A ce petit jeu là, je ne suis pas mécontent, car le programme que je suis depuis le mois de janvier piloté par Anne Valéro commence a porté ses fruits.

J’avais à cœur de faire « quelque chose » à ce semi, car je sortais d’une année en demi-teinte, pas d’amélioration significative de mes chronos hormis sur marathon. J’ai pour cela tenté l’aventure avec une coach à l’approche radicalement différente de ce que j’avais connu jusqu’ici. L’objectif est fixé au 7 avril, mais pour l’instant retour sur ce semi 2013.

Le rendez-vous des amis
Le samedi sur le village nous sommes nombreux à nous retrouver pour échanger et pronostiquer sur la course du lendemain. Grâce à Facebook et à la Runnosphère, ce cercle d’amis grossi de jour en jour. Cette année mon retrait du dossard est facilité par Assu 2000 sponsor de l’épreuve et qui via un partenariat m’a permis d’offrir 5 dossards aux lecteurs du blog. La course commence bien…

482821_10151536699887813_913123589_n

La photo d’avant course
Comme chaque année le rendez-vous est fixé à la lettre P du Parc Floral. Pour cette édition, nous serons très nombreux à avoir répondu présent. Clic clac c’est dans la boîte, il est temps de s’échauffer. Malgré un soleil présent, la température est fraîche, il ne fait pas plus de 4°. J’ai pris l’option short et maillot à manche longue. Je compte sur l’effort pour me réchauffer…

Nous entrons dans le sas préférentiel, réservé au moins de 1h30. Il y a du monde, l’épreuve à d’ailleurs battu son record de participation, avec 40 000 concurrents. L’heure est solennelle, chacun se concentre à sa façon. Puis tout à coup, sans sommation ni musique spécifique, c’est le départ.

Choisir le bon train
Pour moi le tempo avait été fixé par la coach, ce sera 4 minutes au kilomètre, soit 15 km/h tout rond. Je ne me laisse pas embarquer sur un faux rythme et je gagne à ce jeu là, car mon premier kilo est à 4’ 00’’, une vrai horloge suisse !

Le parcours nous emmène en direction de la porte de Charenton, avec une longue descente. Nous entrons dans Paris où nous attends la grosse difficulté de l’épreuve, la monté de la rue Taine. Je tire bien sur les bras et ne ralentis pas, cela passe tout seul…

Les kilomètres s’enchaînent à une vitesse, je ne vois pas le temps passer. J’avais pour l’occasion un lièvre, Edwin, qui dès le 8e kilomètre m’accompagnait. A chaque ravito, il prenait pour moi une bouteille et un sucre. Je restais bien à droite, loin de la cohue.

Nous arrivons à mi parcours près de Bastille, je passe les 10 km en moins de 40 mn, je suis dans le tempo et je me sent bien, je sais que cela ira jusqu’au bout si je gère bien la suite.

A l’hôtel de Ville, c’est le demi tour, désormais, chaque foulée nous rapproche de l’arrivée ! Je suis dans un bon groupe, nous avons la même vitesse et la même volonté de finir sous les 1h 25’. C’est le moment de rester concentré, de ne rien lâcher. Mes jambes tournent à plein régime, la préparation et les différentes séances de renforcement musculaire n’y sont pas pour rien.

L’emballage final
C’est parti pour le grand sprint, je passe en mode concentration maximale. Mes pieds ne touchent plus le sol. Je vois l’arche au loin, ce sprint semble interminable. J’accèlère encore pour grapiller quelques précieuses secondes, je vois le chrono, je suis sous les 1h 25’. Vite, encore quelques mètres… c’est terminé !

La première attention c’est pour ma Garmin, elle affiche fièrement 1h 24’ 39’’. J’ai réussi mon pari, c’est un nouveau record sur la distance. Je suis confiant pour la préparation marathon qui devrait m’amener à faire 3h. Je repense à toutes ces nouvelles séances, concoctés par Anne Valéro pour me permettre de supporter cette vitesse. Je suis sur le bon chemin. A cinq semaines de l’objectif, je m’apprête à entrer dans les semaines les plus dures. Je suis mentalement prêt à affronter cette dernière longue ligne droite !

Capture d’écran 2013-03-05 à 22.24.32    Capture d’écran 2013-03-05 à 22.23.51   Capture d’écran 2013-03-05 à 22.23.18

Jeux concours ASSU 2000

Rien de mieux que le sport pour rester en bonne santé ! C’est en partant de ce postulat que l’assureur ASSU 2000 encourage à la pratique sportive. Ce sont des valeurs que je partage également, je n’ai donc pas hésité à m’associer à l’assureur afin de vous informer et de vous faire gagner trois dossards pour le semi-marathon de Paris.

Dans le cadre de ma préparation au marathon de Paris, j’ai inclus comme pas mal de Parisiens le semi-marathon de Paris. Pour cela un plan d’entraînement sera nécessaire, ainsi qu’une bonne hygiène de vie. Au final, rien de révolutionnaire, mais juste la volonté d’améliorer sa condition physique. Tous ces conseils vous les retrouverez sur la page sport d’ASSU 2000

Cette volonté d’agir se matérialise dès aujourd’hui avec le lancement de la PSS !
La Prime Sport Santé est une opération ambitieuse, avec des animations originales et une communication d’envergure autour de courses de running. Ainsi, chaque semaine, des experts viendront notamment prodiguer des conseils aux participants, qu’ils soient débutants ou pratiquants réguliers. Plus d’informations sur le site internet : http://www.assu2000.fr/sport/presentation

Dans ce cadre 3 dossard sont à gagner pour le semi-marathon de Paris 2013  pour y participer, il vous suffit:
1 – de devenir Fan de la page Facebook Prime Sport Santé by ASSU 2000
2 – de m’expliquer votre motivation à participer au semi-marathon de Paris ?

Vous avez jusqu’au 25 janvier minuit pour devenir Fan de la page Facebook Prime Sport Santé by ASSU 2000 et envoyer votre motivation par mail à run.reporter.run@gmail.com. Un tirage au sort sera effectué parmi les Fans Facebook de Prime Sport Santé by Assu 2000 qui m’auront envoyé la plus belle motivation. Bonne chance !