Bertrand Billard, le triathlon pour passion

Vidéo

Dans le paysage français du triathlon, Bertrand Billard brille par ses titres mais également par son implication et sa gentillesse. Rencontre avec la nouvelle recrue Isostar… Lire la suite

Publicités

Visite de l’usine Isostar pour la Runnosphère

Isostar_Runnosphere_Run Reporter Run

Le groupe Nutrition & Santé qui regroupent des marques leader comme Gerblé, Isostar, Gerlinéa, Milical, Modifast, Pesoforma, Céréal Bio, Soy… nous a ouvert ses portes à Revel tout près de Toulouse pour une visite mémorable en compagnie de Benjamin Malaty meilleur marathonien français et athlète Isostar. Suivez le guide…

Notre équipe de blogueurs, composée de Philippe (Jahom), Salvio (Je cours Paris) et moi-même, quitte Toulouse au matin pour un rendez-vous surprise. La rencontre se fera sur le parking d’un supermarché encore fermé à cette heure là. Voilà qu’apparaît Benjamin Malaty meilleur performance française sur marathon lors du marathon de Paris 2013 avec un chrono de 2h 11’ 59’’. L’usine se situe à une cinquantaine de kilomètres de la ville rose. Les questions fusent dans la voiture et nous font oublier le trajet.

Dès le parking nous apercevons l’unité de production immense et moderne. Nous sommes accueilli par Christian Vienot le directeur du site qui nous narre l’historique du groupe ainsi que les différentes marques qui le composent. Il faut savoir que le groupe existe depuis quarante ans et règne sur le marché européen de la diététique et de l’alimentation biologique. Toujours à la pointe de l’innovation grâce à son laboratoire de R&D tout en se souciant de la naturalité des ingrédients et de leurs saveurs gustatives.

Les lignes de productions
Nous plongeons au cœur de l’usine, celle-ci ne tourne pas le week-end, nous pouvons donc la visiter à notre guise. Christian, notre guide, a les yeux qui brillent quand il parle de ses produits. C’est un passionné et ses histoires sont passionnantes !

Les différentes lignes sont regroupées par spécialités, par exemple les biscuits, les barres chocolatés, etc… celle qui retiendra notre attention est sans aucun doute, la ligne chocolat qui fera penser au film « Charlie et la chocolaterie ». Une douce odeur de cacao plane dans les ateliers.  Un vrai délice !

Les innovations
Retour en salle de réunion pour découvrir en exclusivité les tendances de l’année suivante. Certains produits sont soumis à notre palais pour validation et d’autres déjà validés attendent leurs packaging définitif. Emmanuel de la Teyssonnière, chef de produit Isostar, nous livrera son plan sponsoring pour 2014 avec des axes qui restent ancrés sur les sports d’endurance : course à pied, vélo et triathlon.

Laure Kernéeis_Isostar_Run Reporter RunPour mieux cerner l’esprit Nutrition & Santé, trois questions à Laure Kernéis, directrice marketing sport & slimming.

Quels sont les produits phares de la marque Isostar ?
 La gamme Isostar est aujourd’hui très large. Elle couvre l’ensemble des besoins des sportifs d’endurance (préparation, hydratation, énergie, récupération…), au travers d’une grande variété de formes, de produits et de saveurs, pour répondre aux attentes de chacun d’entre eux. Mais les produits les plus emblématiques de la marque restent les préparations pour boissons Hydrate & Perform. Ce sont les premières poudres pour boissons isotoniques lancées en Europe, elles font partie de l’ADN d’Isostar.

Elles sont aujourd’hui déclinées pour répondre aux besoins de tous les sportifs : par exemple, en version pH neutre avec la poudre Sensitive ou en version Long endurance pour les efforts de longue durée, pour les trailles par exemple, via des apports énergétiques adaptés. Et en 2014 nous lançons une formule riche en antioxydants, saveur Cranberry Fruits rouges.

Existe-t-il encore des segments de nutrition sportive à découvrir?
Oui bien sûr. Les attentes des sportifs en matière de nutrition sont de plus en plus pointues. Des sports qui étaient quasi inexistant il y a 10 ans se démocratisent, le trail par exemple. Tout cela fait émerger des besoins nouveaux. A nous de les identifier et d’y répondre pour inventer la nutrition sportive de demain.

Comment voyez-vous l’avenir de la marque et de la diététique en général ?
La diététique en général est en pleine démocratisation. Elle ne peut plus aujourd’hui être qualifiée de « niche » ou d’alimentation spécifique. Elle répond au souhait de chacun de préserver son capital forme et santé. Concernant la nutrition sportive, la pratique impliquée de sport d’endurance étant en forte croissance, elle est aussi en cours de démocratisation.

Plus d’info sur le site de la marque : http://www.isostar.fr – www.nutrition-et-sante.fr

Quand Isostar et SaintéLyon font le plein d’énergie…

Isostar_Jean-PIerre Run Run

Courir un ultra de 75 km en pleine nuit, par des températures négatives nécessite un minimum de préparation et une bonne organisation. Pour l’entraînement j’ai suivi un plan de deux mois avec du spécifique trail, pour la nutrition je ferais confiance à nouveau aux produits Isostar.

Cela fait maintenant près de trois ans que mon rôle de blogueur m’incite à découvrir de nouveaux produits et de nouvelles marques de nutrition. Mais pour les grands événements comme le marathon de Paris ou la SaintéLyon à venir le 8 décembre, je reviens toujours à mes premiers amours. J’ai connu la marque Isostar il y a près de vingt ans et tant que poudre à diluer dans les bidons d’eau. De fil en aiguilles, j’ai suivi l’évolution de la marque pour la voire aujourd’hui leader sur le marché de la diététique sportive grand public.

Partenariat Runnosphère
Par conviction personnelle et par le lien que nous avons tissé via notre association de blogueurs « La Runnosphère », je suis en contact régulièrement avec la marque qui a son siège à Revel près de Toulouse. Chaque rencontre avec le service diététique et même marketing est enrichissante, nous avons l’honneur et la mission de participer à l’évolution des produits. Nous recevons régulièrement des produits n’existant pas encore sur le marché et pour lesquelles nous donnons notre avis. Une seule consigne, être franc et objectif ! La marque attend de nous un retour sans concession, il est donc arrivé que je n’apprécia pas certains produits ou plutôt que je ne les trouve pas à mon goût…

Isostar prototype -Jean-PIerre Run RunLa liste des courses
Pour la SaintéLyon, je partirai avec un panaché de barres, de gels et de prototypes. Ma préférences pour les efforts longs la barre Reload chocolat, elle m’apporte l’énergie nécessaire mais surtout un plaisir gourmand immédiat qui me fait oublier la fatigue, du moins un instant. Pour tenir une bonne partie de la nuit, ce sera aussi Gel Energy Booster cola qui donnerons le coup de fouet nécessaire à partir de 4h du matin pour tenir éveillé. Dans les prototypes je testerai des produits salés, en développement. Cela peut paraître ridicule, mais à partir de 3h d’effort, le sucré ne passe plus, ces barres qui ne sont pas encore commercialisées m’ont été d’un grand secour par exemple à Aix en Provence sur le triathlon Half IronMan. Elles m’accompagneront donc encore sur cet Ultra Lyonnais.

Conseils des anciens
Je glane depuis des semaines des conseils pour accomplir mon premier trail Ultra, et en matière de diététique ce qui revient souvent, c’est la confection de petits sandwichs à base de jambon et fromage Comté, ce sont paraît-il l’alimentation de base du traileur lambda, vous rajouter à cela les biscuits TUC et en boisson le Coca-Cola et vous obtenez l’alimentation de base du peloton sur les postes de ravitaillements. Je ne suis pas contre un petit sandwich sur les coups de 5h du matin en pleine campagne givrée…

Ce qui compte par ces températures négatives, c’est de s’hydrater et de s’alimenter régulièrement avant même d’en ressentir le besoin. Je tenterai de ne pas l’oublier lors de cette balade nocturne entre Saint-Étienne et Lyon ?

Retrouvez la gamme Isostar et les conseils diététiques adaptez à chaque sport d’endurance sur le site internet : http://www.isostar.fr
Les conseils pour une course dont le départ est à minuit comme à la SaintéLyon : http://www.isostar.fr/Horaires-decalees-comment-gerer-son-alimentation.html
Site de la SaintéLyon : http://www.saintelyon.com

Notre championnat de France de Marathon à Toulouse

Isostar - marathon de Toulouse

Pour l’édition 2013 la Runnopshère décide d’aligner une team de blogueurs. Nous allons jouer à fond la carte du collectif en participant au relais. Nous serons donc quatre à couvrir la distance mythique avec des relais d’environ 10 km chacun, et un final de l’équipe en apothéose,  pour les 1500 derniers mètres.

A l’invitation de notre partenaire Isostar, nous voilà vendredi soir à l’aéroport d’orly en direction de la ville rose. Au programme du week-end, visite de l’usine Nutrition & Santé qui fabrique entre autres les produits Gerblé et Isostar. Rencontre avec Benamin Malaty l’un des meilleurs marathoniens français et égérie de la marque,et pour  clôturer, dimanche le marathon en relais.

Une visite très enrichissante
Nous visitons en petit comité une usine impressionnante par sa taille. Sont présents les blogueurs Jahom, Je cours Paris et notre champion Benjamin Malaty. Nous apprenons le processus de fabrication des barres et autres galettes. Cette visite fera l’objet d’un reportage ultérieur, tant le sujet est riche.

Le village marathon
Installé sur la place du Capitole, le village a fière allure ! C’est l’occasion de croiser des amis, des champions ou même des amis champions ! Nous croisons  Julien Bartoli, un habitué de nos Pasta Running Party ou encore  notre blogueur Jean-Christophe Savignoni qui a de grosses ambitions sur ce marathon. Je ferais également la connaissance cet après-midi là de Ruben Iindongo par l’entremise de Jean Delatour célèbre entraineur qui me le présente comme le futur champion de France. Son intuition sera la bonne…

Tactique de course
Jusqu’à très tard dans la soirée, nous allons élaborer une tactique de course pour jouer la gagne. A prendre en compte, nous sommes deux sur les quatre à terminer notre saison de triathlon avec un IronMan pour Emmanuel et un Half IronMan pour moi. Notre stratégie sera la suivante, nous mettons Philippe très performant sur le premier relais pour assurer notre avance, moi sur le second pour tenter de la consolider, Salvio très en forme pour regagner du terrain et Emmanuel aura la lourde tache de finir, sachant que nous le rejoindrons pour un final en équipe.

Dimanche matin, jour de course
Dès le petit matin, il règne une chaleur inattendue surtout pour des parisiens qui sont en mode automnale depuis déjà quelques semaines. Nous savons à cet instant que la matinée sera éprouvante. Bizarrement le départ n’a pas lieu en même temps que celui du championnat de France. Nous partirons avec 1h30 de retard. C’est donc 516 équipes qui prennent le départ ce dimanche matin. Nous ne sommes  pas nombreux pour un parcours comme celui du marathon. Cela présage de grand moment de solitude !

Philippe s’élance et voilà qu’il est projeté au sol par un concurrent placé sur la ligne de départ mais qui ne courre pas à la vitesse requise. Grande frayeur, car il chute lourdement sur la hanche. Il pense au collectif et se relève. Malgré sa mésaventure, il me transmet le relais à la dixième place juste derrière Sophie Duarte, une grande championne d’athlétisme.

Me voilà parti dans les faubourg de Toulouse, il y a deux personnes devant moi que « j’avale » rapidement. Le rythme est soutenu. Je suis à 3’ 50’’ au kilo, je ne tiendrai pas ce rythme jusqu’au bout, mais je tente quand même… Ce sera au final une moyenne de 3’ 59’’ je ne suis pas capable à ce moment de la saison d’aller plus vite.

Je transmet le relais à Salvio, qui est le plus fougueux d’entre nous, surement lié à son origine italienne. Pour lui, il n’existe pas de course pour rire, chaque compétition doit être un dépassement. C’est donc à bloc qu’il assurera sa partie.

Emmanuel à la lourde tache de terminer ce marathon. Il y a seulement 24h, il ne se doutait pas qu’il aurait un rôle dans notre équipe. C’est le forfait du capitaine Greg Runner qui l’obligea à relever ce défi. D’autant qu’il y a un mois à peine il terminait son premier IronMan. Il ne sera donc pas au top de sa forme et devra subir la pression de ses coéquipiers… La pression Emmanuel il connaît et la gère plutôt bien puisqu’il arrive à maintenir la position. C’est donc en 6e position que nous démarrons à quatre les 1500 derniers mètres. Nous sommes au milieu des derniers concurrents du marathon, nous devons slalomer et nous frayer un chemin au milieu de cette foule.

C’est main dans la main que nous franchissons le portique. Un large sourire éclaire nos visages.  Nous prenons la 6e place sur 516 participants. Et bouclons le marathon en 2h 48’. Un beau week-end !

« Allez au bout de vos défis » avec Isostar !

Après le succès rencontré par l’opération au printemps dernier , Isostar renouvelle le challenge. Plus qu’un simple jeu sur les réseaux sociaux, c’est une action de micro-sponsoring que la marque souhaite mettre en place au travers de cette opération. L’objectif est simple : Isostar s’engage à accompagner financièrement et matériellement un projet sportif qui sera le fruit du vote de la communauté Isostar sur Facebook. Alors pourquoi pas vous ?

Pourquoi cette opération?
Emmanuel, Chef de produits chez Isostar nous répond :
« Le dépassement de soi, l’effort, l’esprit de défi sont des valeurs qui font partie de l’ADN d’Isostar depuis toujours. Il nous semblait donc important de partager ces valeurs avec des sportifs, sportives qui au travers de projets parfois atypiques, difficiles mais toujours plein de sens cherchent à se dépasser, pour eux ou pour les autres. Par un accompagnement nutritionnel (produits et conseils) dans toutes les étapes du défi et d’un coup de pouce de 1000€, nous souhaitons ainsi aider le projet qui aura été choisi par notre communauté Facebook à se concrétiser »

Les chiffres clés de la première opération
45 soit le nombre de projets présentés
1200 soit le nombre votants
1 projet gagnant et qui a abouti avec succès

Les lauréats de l’an passé « Triathlètes du coeur » : « Grâce au soutien et à l’aide de nos amis mais aussi d’inconnus, nous avons réussi à relever le défi que constituait le projet : « Triathlètes du Coeur ». Tous les détails sur www.triathleteducoeur.fr