Ironman Triathlon Motivation : le best of

.

C’est en regardant ce petit film que j’ai décidé de vous proposer chaque mercredi une vidéo « motivation ». Les images sont exotiques et fortes, bref, elles font rêver !

Alors quand le temps ou l’humeur sont maussade, une petite vidéo « motivation » et tous dehors !

J’attends vos propositions de film à run.reporter.run@gmail.com

Bonne motivation

Publicités

Speedo Swin Tour 2012

.
En tant que triathlète je fus interpellé par la proposition de Speedo. Des séances de coaching, du test de matériels, le tout gratuitement aux portes de Paris. Le rendez-vous était pris…

Ce fut l’occasion de découvrir une nouvelle piscine, le dôme de Vincennes. Dès l’arrivée, une hôtesse aux couleurs de la marque nous accueille et nous dirige. Avant la session que j’effectuerais avec mon ami Adrien, l’équipe nous propose un choix impressionnant de lunettes. Notre choix se porte sur des masques, qui sont plutôt orientés « outdoor » à savoir la nage en eau libre et le triathlon. Il s’agit des Rift Pro Goggle. Elles utilisent la technologie BioFUSE à savoir que les matériaux rigides utilisés fusionnent avec des matériaux plus souples et plus agréables au toucher pour offrir au nageur confort et performance optimale.

Prise de contact
Nous ne sommes finalement que deux dans la ligne d’eau, un luxe que je n’avais jamais connu. L’entraîneur est aussi coach dans un club de triathlon, il connaît donc bien la problématique de ces néo-nageurs. Nous venons, pour la plupart, de la course à pied avec de grosses lacunes en natation et une grande appréhension au milieu marin. Là je parle surtout pour moi…

Très rapidement, il détecte des soucis d’économie de glisse. Nous faisons un test simple. Nous comptons le nombre de mouvements sur la longueur du basin (25m), pour moi 25. Un geste pour chaque mètre… Il explique que dans un premier temps le but est de descendre à 20. Les pros oscillent à 10 mouvements. Nous voilà à effectuer des exercices dans ce sens.

La séance terminé
Nous découvrons la nouvelle gamme de matériel et entamons une discussion avec l’équipe du marketing. Un échange très fructueux, même si nos avis divergent ! J’aurais vu une présence plus marquée, des coachs avec des plans d’entraînements par exemple ? Une équipe marketing moins timide avec une mise en avant des produits et des explications sur les différentes nouveautés. Je pense que cette première édition ne sera pas la dernière… car elle répond à la demande de la majorité des nageurs non licenciés. Alors rendez-vous l’année prochaine.

Retrouvez la gamme Speedo sur leur site internet : http://www.speedo.fr/fr/

« Allez au bout de vos défis » avec Isostar !

Après le succès rencontré par l’opération au printemps dernier , Isostar renouvelle le challenge. Plus qu’un simple jeu sur les réseaux sociaux, c’est une action de micro-sponsoring que la marque souhaite mettre en place au travers de cette opération. L’objectif est simple : Isostar s’engage à accompagner financièrement et matériellement un projet sportif qui sera le fruit du vote de la communauté Isostar sur Facebook. Alors pourquoi pas vous ?

Pourquoi cette opération?
Emmanuel, Chef de produits chez Isostar nous répond :
« Le dépassement de soi, l’effort, l’esprit de défi sont des valeurs qui font partie de l’ADN d’Isostar depuis toujours. Il nous semblait donc important de partager ces valeurs avec des sportifs, sportives qui au travers de projets parfois atypiques, difficiles mais toujours plein de sens cherchent à se dépasser, pour eux ou pour les autres. Par un accompagnement nutritionnel (produits et conseils) dans toutes les étapes du défi et d’un coup de pouce de 1000€, nous souhaitons ainsi aider le projet qui aura été choisi par notre communauté Facebook à se concrétiser »

Les chiffres clés de la première opération
45 soit le nombre de projets présentés
1200 soit le nombre votants
1 projet gagnant et qui a abouti avec succès

Les lauréats de l’an passé « Triathlètes du coeur » : « Grâce au soutien et à l’aide de nos amis mais aussi d’inconnus, nous avons réussi à relever le défi que constituait le projet : « Triathlètes du Coeur ». Tous les détails sur www.triathleteducoeur.fr 

Le Speedo Swim Tour

.

Voila un bon plan pour les triathlètes ou les amateurs de natation de tous niveaux qui veulent améliorer leurs glisse. Speedo organise comme cela ce fait maintenant courament en course à pied des rencontres événement autour de coaching personnel, testing d’équipement, rencontre de champions… Rendez vous à Vincennes pour la première étape de cette expérience unique. Plus de 200 places sont disponibles mais n’attendez pas, inscrivez-vous vite

Le concept de l’événement
Speedo propose aux nageurs passionnés de perfectionner leur technique de nage au travers de sessions de coaching organisées à partir du 22 septembre 2012 dans 4 villes de France. Du samedi au dimanche soir, les nageurs seront répartis en groupe de 4 minimum par ligne d’eau et coachés par un professionnel qui les guidera dans le perfectionnement de leurs mouvements et de leur technique. Les inscriptions à ces sessions de coaching se feront au préalable sur la page Facebook de Speedo France (préinscription avec choix de la ville, de la date et de l’horaire). Les participants seront ensuite recontactés par les équipes Speedo pour confirmation de leur rendez-vous. Ils pourront également contacter un call center dédié. Outre ces sessions de coaching, l’ensemble des nageurs présents pendant le week-end aura la possibilité de tester gratuitement des accessoires Speedo : lunettes, Mp3 AquaBeat, la montre AquaCoach, Pull Buoy, Paddles, Palmes , etc.

After swim
Le Samedi, en fin d’après-midi, auront lieu les After Swim, des rencontres où les participants, les coaches et les athlètes se retrouveront autour d’un verre dans une ambiance conviviale et détendue, pour échanger sur leurs expériences respectives, pour parler des Jeux Olympiques ou pour évoquer tout autre sujet. Ces rencontres seront aussi l’occasion de lancer des challenges aux athlètes ; une autre façon d’aborder la natation : décalée et fun !

Infos pratiques
Samedi 13 h 30 – 17 h 30 et le Dimanche 9 h 30 – 17 h 30 sur 2 lignes d’eau
After Swim : le samedi de 15 h 30 à 17 h 30
Animations gratuites – L’entrée de la piscine reste payante selon les tarifs en vigueur.
Le Dôme de Vincennes : avenue des Murs du Parc à Vincennes

Inscriptions
http://www.facebook.com/Speedo.France ou par téléphone au 07 60 44 18 24

Triathlon international de Chantilly 2012

Dimanche 26 août aura lieu le 3e Castle Triathlon Series de Chantilly, le parc du château chargé d’histoire servant de décor somptueux à cette course. Ainsi Le Grand Canal, site de l’épreuve de natation, fut dessiné et créé par Le Nôtre ; le parcours vélo qui fait le tour de la Forêt de Chantilly, avec ses chemins cavaliers et ses ronds-points en étoile, ont tous été également conçus par Le Nôtre. Le Parc de Sylvie, site de l’épreuve de course à pied, doit son appellation à la célébration de Marie-Félicie des Ursins – femme de Henri II de Montmorency. Comme vous le constatez, tous les ingrédients sont réunis pour allier culture et sport. Afin d’en savoir plus sur cette épreuve nous avons rencontré Colin CHILDES, Président du Club de Chantilly Triathlon et bénévole au sein de l’organisation de l’évènement.

L’épreuve française s’inscrit dans un challenge réunissant 5 épreuves à travers l’Europe dont le point commun est le château comme lieu d’accueil. Parlez-nous des autres épreuves :
Castle Triathlon Series est composé de 5 épreuves tous, dans des cadres exceptionnels chargés d’histoire. Les Series démarrent le 3 juin à Lough Cutra (South Galway, Irlande). Il est suivi le 24 juin par Cholmondeley Castle (Cheshire, Angleterre), le 22 Juillet à Castle Howard (York, Angleterre), le 26 Août au Château de Chantilly pour finir le 29-30 Septembre à Hever Castle (Kent, Angleterre).

Quelle est l’épreuve la plus ancienne de ce circuit ?
Le Triathlon Hever Castle est l’événement phare des Markel Castle Triathlon Series. L’événement a été créé en 2009 par Brian Adcock, un ancien Royal Marine et triathlète qui vit à proximité de Hever Castle. Brian a reconnu le potentiel de ce lieu pour un événement de triathlon. Fort de l’énorme succès remporté lors de la première série, Brian a décidé de développer le concept sur quatre châteaux en 2010 et à partir de cette année, le Markel Castle Triathlon Series inclura cinq châteaux et une série de soirées Sprint. Avec 8000 participants qui devraient prendre part cette année aux épreuves, les événements sont rapidement devenus des rendez-vous clés sur le calendrier annuel des épreuves sportives.

Pourquoi le choix de la France ?
Ce sont à la fois le charme du château de Chantilly comme site de premier choix pour un triathlon et la croissance du marché du sport en France qui ont suscité le lancement du Triathlon du Château de Chantilly en 2010. Le Château de Chantilly offre aux concurrents une magnifique épreuve, en commençant par la natation en eau libre dans le Grand Canal, suivie d’un parcours cycliste qui contourne la forêt de Chantilly et pour finir une course autour du château du 17ème siècle.

Considérez-vous le triathlon comme un sport d’élite ou un sport pour tous ?
Castle Triathlon Series souhaite avant tout promouvoir le Triathlon comme un sport pour tous. La natation, le vélo et la course à pied sont les sports les plus pratiqués par les français. Pour des distances raisonnables, la combinaison des trois sports sur un parcours sécurisé est réalisable par tous, de 8 ans jusqu’à plus de 65 ans. L’objectif principal étant de se faire plaisir dans un cadre exceptionnel et convivial, en famille, en groupe ou en solo.

Justement quel est le profil de vos participants ?
L’événement est ouvert aussi bien aux triathlètes confirmés qu’aux débutants, élites, enfants (âgés de 8 à 15 ans) et familles car il comprend six courses différentes adaptées à des capacités différentes. Les concurrents peuvent également prendre part à une équipe de relais de deux ou trois personnes. La participation des familles est une tendance croissante mais le profil moyen du triathlète reste un homme entre 30 et 40 ans (70% hommes et 30 % femmes), mais cela évolue rapidement avec l’introduction d’épreuves exclusivement féminines et le soutien de partenaires tels que Shock Absorber. En Angleterre, l’épreuve Avenir de Hever Castle, attire presque un millier de jeunes, pourquoi pas cela à Chantilly ?

Vous obtenez cette année le label de triathlon durable, l’écologie est-elle au centre de vos préoccupations ?
Castle Triathlon Series a le privilège d’organiser des événements dans des parcs de châteaux magnifiques, aussi  prend-il en compte avec énormément de respect l’environnement. Castle Triathlon Series est très attentif et fait toujours en sorte de respecter les politiques environnementales des lieux de ses événements. Il possède une solide organisation mise en place lors de chacun de ses événements qui assure un nettoyage complet après les épreuves. Enfin, il soutient l’agenda 21 de la Fédération et le triathlon durable.

Êtes-vous triathlète vous-même ?
Oui. J’ai eu le plaisir de découvrir le Triathlon grâce à des amis et lors de la toute première Edition 2010 de Castle Triathlon Series à Chantilly. Suite à cela, nous avons décidé de créer ensemble le club « Chantilly-Triathlon » pour que les gens de la région puissent découvrir et pratiquer le Triathlon en toute sécurité et convivialité. Le Club aujourd’hui est fort de 40 triathlètes de la région de 16 à plus de 50 ans et de tous niveaux. C’est une belle réussite !

L’évènement se déroulera sur la journée, pouvez-vous nous donner rapidement le programme ?
Je profite de cette question pour remercier nos partenaires locaux Fédération Française de Sport en Entreprise, Groupe La Poste, Cofely Ineo GDF Suez, Caisse d’Epargne Picardie, Toyota Saint Maximin, FMC Radio, La Ville de Chantilly, le Domaine de Chantilly, Lions Club Connétable, et PLAN France.  Leurs soutiens montrent à quel point ce genre d’épreuves mobilise grâce aux valeurs sportives qu’elles représentent.

La journée démarrera à 8h00 avec la première vague « Le Chantilly ». C’est la course phare : Français vs. Anglais vs. Irlandais (1500 m de natation / 40 km de vélo / 10 km de course à pied).

• Ensuite entre 9h00 et 11h00, des vagues « Le Condé » s’enchaîneront (800 m de natation / 40 km de vélo / 8 km de course à pied).

• A 10h00 s’élanceront les participants au Sprint « Le Louis XV » (400 m de natation / 20 km de vélo / 4 km de course à pied).

• Enfin à partir 14H, 3 vagues successives de jeunes (de 8 à 15 ans) s’aligneront sur des distances adaptées et sécurisées dans le parc du Château.

Informations pratiques et inscriptions en ligne pour la Série 2012
www.castlestriathlonseries.co.uk
www.triathlonchantilly.com

Triathlon de Paris : un beau cadeau d’anniversaire

J’avais (re)démarré ma carrière de triathlète l’an passé à l’occasion d’un pari avec les membres de mon club d’athlétisme (NAC). J’ai immédiatement (r)attrapé le virus, acheté un vélo, une combinaison, etc… Je revenais cette année en connaissance de cause et pour améliorer mon chrono.

Ma préparation débute fin avril après le marathon de Paris ; il faut savoir que je ne nage et ne roule en vélo que 3 mois dans l’année. J’avais à cœur de progresser en natation et de vaincre le stress du départ en eau libre. Pourtant pas de recette miracle lors de mes entraînements en piscine, je me mets à l’eau, dix minutes tranquilles et ensuite j’effectue la distance de 1,5 km à allure compétition, s’en suit un retour au calme, ce qui totalise un kilométrage proche de 2 km. Pour certains cela semble ridicule, d’autant que je ne nage qu’une seule fois par semaine. Tant pis, je ferais avec…

Pour le vélo, ce sera deux séances par semaine. Une en salle le mardi, avec un travail de seuil et l’autre le dimanche avec les membres de la Runnosphère. Notre terrain favori, la Vallée de Chevreuse qui offre le dépaysement et le dénivelé qui manque cruellement en région parisienne.

Pour la course, partant du constat que c’est mon point fort, ce sera une séance de VMA avec le club de Nanterre et un footing de récupération.

Cette année, j’avais effectué quelques « répétitions » avant Paris en prenant part à deux autres triathlons. Celui de Cergy ainsi qu’Enghien-les-Bains, l’occasion de se rassurer et de travailler les transitions. J’arrive donc à Paris avec beaucoup plus de confiance que l’an passé.

Il est 5h30 Paris s’éveille sous la pluie
Depuis quelque temps, il règne sur la capitale comme une ambiance humide, il n’arrête pas de pleuvoir. J’ai rendez-vous à 7h dans le parc à vélo 3 situé sous la Tour Eiffel. Cette année, il y aura 4500 concurrents pour partager mon anniversaire, soit 3 vagues de 1500 triathlètes : premier départ à 8h, le second à 8h15 et ma vague à 8h30.

Il est temps de se mettre à l’eau
La descente dans la Seine est un peu chaotique. La température de l’eau est idéale, la pluie vient de s’arrêter. Top départ, je me suis placé au milieu du fleuve, je ne prendrais aucun coup cette année. Je suis parti devant, donc personne à doubler. A mi-chemin, je dois faire une pause car mes lunettes sont pleines de buée et prennent l’eau. Elles sont à cheval sur le bonnet et l’étanchéité n’est plus assurée. Et c’est reparti de plus belle, j’ai la Tour Eiffel en point de mire.

T1
La sortie de l’eau est difficile par un escalier métallique qui plonge dans la Seine. Il faut maintenant rejoindre le Champs de Mars et le parc 3, soit 820 m selon mon Garmin 910 XT.

Départ vélo
La pluie qui a été incessante durant la nuit a complètement détrempé la chaussée, il faudra être vigilant. Dès les premiers kilomètres, les crevaisons sont légion, il y a tous les 200m un pauvre triathlète qui s’affaire. Malgré la promesse faite à ma femme de rouler prudemment, j’effectue une partie vélo le couteau entre les dents, je freine le dernier et à chaque virage en épingle je double des concurrents par dizaines. Je profite de l’autorisation du drafting (rouler en peloton) pour me mettre à l’abri d’un vent persistant. Je suis remonté à un niveau qui est le mien, chaque fois que je tente une échappée le peloton me rattrape, alors à quoi bon, je reste au chaud.

T2
La distance entre l’arrêt vélo au pied de la Tour Eifel est le début de la course à pied est de 550 m que j’effectue à 9 km/h mais avec des chaussures de vélo aux pieds sur un sol glissant. Un bel exercice de style.

Course à pied
C’est parti pour faire la différence, je suis dans mon domaine. Le parcours n’est pas le même que l’an passé, je le découvre… Nous ne franchirons qu’une fois la montée du Trocadéro qui possède un fort dénivelé. S’en suit une belle descente qui, nouveauté, est suivie d’une nouvelle côte de courte distance. Retour le long des quais et c’est une longue ligne droite qui nous mènera jusqu’à l’arrivée. Cette année le portique a été déplacé tout en haut des jardins du Trocadéro. C’est dans un dernier sprint que je termine un grand sourire aux lèvres. Je découvre mon chrono : 2h12’ soit 17’ de mieux que l’an passé, je suis sur un nuage !

Ma course en détail
Natation 1500 m : 25’12’’
Vélo 40 km : 1h03’19’’
Course 8,6 km : 34’45’’

Ce triathlon fut l’occasion de tester la montre GPS Garmin 910 XT
Il est trop tôt pour faire un compte-rendu précis, mais les premières impressions sont bonnes. Les menus de configuration sont très intuitifs et faciles d’accès. Je pense que la fonction première d’un tel outil est l’entraînement, il permet une approche « scientifique » et précise. Je continuerai à explorer les fonctionnalités de cette montre et vous livrerai à la fin de l’été un premier bilan. Garmin France

Autre test durant la course les produits énergétique Isostar
Dans le cadre du partenariat Runnosphère/Isostar mais aussi par goût personnel, j’ai pris pour cette compétition la totalité de mes besoins énergétiques sous la même enseigne : Isostar. J’avais donc dans le bidon vélo deux capsules de Power tabs Fast Hydratation, dans la poche une barre salée « Bretzel » et un gel Energy Lemon.

Au final les produits Isostar ont joué pleinement leurs rôles. Pas de coup de barre, ni de crampes et au finish une amélioration de 17 mn de mon chrono de l’an passé. Que demander d’autres… La gamme Isostar

Simalti ou les bienfaits de la montagne à Paris !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans le cadre d’une préparation au marathon ou au triathlon la solution de l’hypoxie peut être envisagée. Pour ma part, je ferais avant le triathlon de Paris quelques séances afin de mettre toutes les chances de mon côté. Plus que jamais la recherche de bien-être et de performance figure au cœur des préoccupations. Aujourd’hui, SimAlti apporte une solution à cette quête incessante. Il s’agit ici de recréer les conditions rencontrées en altitude, à savoir la raréfaction de l’oxygène.

Dans ces conditions, notre organisme va chercher à ajuster en permanence les différents mécanismes physiologiques impliqués dans la diffusion de l’oxygène à nos cellules. Cette simulation d’altitude, autrement appelée hypoxie normobare (sans modification de la pression atmosphérique), que vous propose SimAlti va avoir un certain nombre de bienfaits sur votre système.

Rencontre avec Joséphine Boulinguez responsable du centre Simalti.

Joséphine parlez-nous de la méthode Simalti ?
SimAlti est né d’un voyage en Nouvelle-Zélande et d’une rencontre entre 2 jeunes femmes ayant la volonté de faire découvrir la simulation d’altitude au Français. Le centre à ouvert ses portes en février 2011 avec des machines Suisses et des protocoles étudiés par Frédéric Gazeau qui a un doctorat en Sciences de la santé et du sport. Le concept a pour but d’apporter une amélioration de la qualité mais également de booster les performances des sportifs de tous niveaux.

Comment démarre la première séance ?
Avant de commencer la première séance, on vous fait remplir 2 formulaires, le premier est un questionnaire de santé pour vérifier qu’il n’y ai pas de contre-indications (insuffisance respiratoire ou cardiaque et les femmes enceintes). Le deuxième est un questionnaire de qualité de vie pour évaluer comment les personnes se sentent en ce moment. Ensuite on installe la personne dans un fauteuil très confortable avec de la musique et là voilà partie pour un voyage d’1h à la cime du mont blanc ou du Kilimanjaro…

Vos offres s’adressent-elles seulement aux athlètes de haut-niveaux ?
Non au contraire, l’objectif de notre centre et de permettre a tous les sportifs et autres de pouvoir bénéificier des mêmes bienfaits que certains sportifs de haut niveau peuvent se procurer pour des coûts très honéreux. Nous avons aujourd’hui des sportifs allant du 10kms à l’ultra trail….

Existe-t-il différentes formules adaptés à chacun ?
Le protocole reste le même pour tous (sportifs ou non) : 10 séances sur 7 semaines ( 2 fois par semaine pendant 3 semaines puis 1 fois par semaine pendant 4 semaines). Ce qui va changer au cas par cas et au fur et à mesure des séances c’est l’altitude à laquelle les personnes vont monter, cela variera selon la saturation en oxygène. C’est un protocole qui aujourd’hui reste confidentiel.

Quels sont les effets de l’altitude sur les performances ou du quotidien ?

  • Développement capacité respiratoire (bronchodilatateur)
  • Amélioration de la récupération pendant les phases d’entrainement mais également après l’objectif final
  • Augmentation de la résistance et de l’endurance
  • Maintien de la forme physique malgrès la hause d’entrainement progressif.
  • ATTENTION : par contre ne pas sur sur-entrainer, rester sur sa ligne de départ

L’ hypoxie est-elle considérée comme un dopage ?
Non. L’utilisation de l’hypoxie n’est pas sur la liste des méthodes interdites par l’AMA (agence mondiale antidopagge). Vous pouvez retrouver plus de détail sur notre site.

Quel est le profil de vos patients ?
Attention se ne sont pas des patients, SimAlti n’a pas d’effet thérapeutique, SimAlti permet juste d’améliorer le quotidien de chacun à différent niveau selon : bien-être, sportifs….

Aujourd’hui 45% de notre cientèle vient pour le côté bien-être, lacher prise, relaxation…. 45% viennent pour booster leur performances sportives et 10% viennent pour se préparer spécifiquement pour faire une ascension.

Où retrouver SimAlti ?
 Aujourd’hui nous avons qu’un seul centre à Paris mais en septembre un autre centre devrait ouvrir ses portes dans le sud de la France et d’autre d’ici janvier 2013.

Renseignements complémentaires sur le site : http://www.simalti.com/