FEIYU G100, le stabilisateur motorisé 3 axes

Publié: 9 septembre 2016 dans Récits

Capture d’écran 2016-09-09 à 15.47.30.png

Faire des films de course c’est bien, mais rien de plus désagréable que ces films qui ont la tremblote ! Il existe une solution pour avoir une image stable et fluide, suivez le guide…

Autre fois réservés aux professionnels, les steadycams sont aujourd’hui largement accessibles aux vidéastes amateurs que nous sommes. En quoi consiste ce bras électronique ?

Il s’agit d’un dispositif pouvant accueillir des caméras de type GoPro, qui grâce à leurs 3 moteurs garantissent une stabilité quasi parfaite.

Comment cela fonctionne ?
Le Feiyu G100 est équipé d’une nacelle 3 axes hautement performante, intégrant une stabilisation de pointe pour permettre des angles de mouvement larges et stabiliser sa caméra

Il utilise des moteurs « brushless » pour rendre les mouvements fluides lors des enregistrements vidéo, et ne plus avoir d’images saccadées.

3 modes de stabilisation et 1 mode Reverse 

Trois modes de stabilisation au choix :

  • Mode 1 axe verrouillé (suivi direction du manche)
  • Mode 2 axes verrouillés (suivi direction du manche et inclinaison de la caméra)
  • Mode 3 axes verrouillés (caméra figée)

Le Feiyu G100 dispose d’un mode « Reverse » permettant d’inverser la caméra à 180°.

Le Run Run test
Je n’avais jamais auparavant utilisé de stabilisateur et ne pensais ne pas en avoir besoin ! J’optais depuis toutes ces années pour un simple bâton et mon bras atténué les vibrations. Du moins, c’est ce que je pensais avant de constater la différence…

Il faut un certain temps comprendre la différence entre les 3 modes de stabilisation.  Mais au final, le premier est celui qui convient à la plupart des situations.

Mon cas est simple : je veux courir et parler face à la caméra et avoir une belle image qui retranscrive l’émotion. Le bras Feiyu G100 est-il capable de ça ?

J’ai fait différents tests
Le premier à une lieu dans un sous-bois avec un terrain accidenté et des clairs obscurs qui auraient pu être fatales pour la caméra. Le résultat est pas mal, mais je ne maîtrise pas encore « la bête » pour apprécier.

Le second et tous les suivants auront lieu sur bitume et en plein jour. Dans ces conditions, la caméra et le Feiyu jouent parfaitement leurs rôles.

Conclusion
Un compagnon indispensable pour ceux qui souhaite des images parfaites en stabilité. Le prix de 249€ n’est pas excessif compte tenue du rendu.

Le point négatif dans mon cas. J’utilise la caméra sur des courses qui parfois durent plusieurs heures. J’avais pour habitude de ranger la caméra dans un simple porte bidon. Cela n’est plus possible à cause de l’encombrement des moteurs. Je dois avoir recours à un sac à dos type trail de 17 L. Ce qui en soit, n’est pas rédhibitoire.

Je conseille cet ustensile à tous les reporters en herbe qui souhaitent aller plus loin dans leurs réalisation.

Plus d’infos sur le Feiyu G100 : www.pnj-cam.com/fr/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s